Romain Desgranges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Romain Desgranges
Image illustrative de l’article Romain Desgranges
Romain Desgranges en demi-finale des championnats d'Europe d'escalade 2013 à Chamonix
Contexte général
Sport Escalade sportive, bloc
Période active De 1996 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance (39 ans)
Lieu de naissance Sainte-Colombe
Taille 1,74 m (5 9)
Poids de forme 56 kg (123 lb)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats et Coupe du monde d'escalade (adulte) 5 2 6
Championnats d'Europe 2 0 0
Championnats de France d'escalade (adulte) 4 1 2

Romain Desgranges, né le à Sainte-Colombe (Hautes-Alpes), est un grimpeur professionnel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hommage de la FFME

Romain Desgranges découvre l’escalade à 14 ans par le biais de l’association sportive de son collège, alors qu’il se passionne plutôt pour le football[1]. Il y prend goût et décide de continuer sa scolarité en section « sport étude »[2] en intégrant le lycée du Mont-Blanc René Dayve, dans la région de Chamonix[1].

En 2013, il remporte le titre de champion d’Europe en escalade de difficulté à Chamonix[3].

Après avoir raté une coupe du monde en 2015, il part en Californie, à Joshua Tree, pour grimper sur les blocs de granit caractéristiques du lieu ; le plus dur et le plus élevé, So High donne son nom à un film que Desgranges tourne sur place, ainsi qu’à une BD autobiographique parue en 2018 (dessins de Flore Beaudelin)[4].

En 2017, il s’impose à nouveau aux championnats d’Europe, en difficulté[3] puis prend la première place du classement général de la coupe du monde[5].

Romain Desgranges annonce son retrait des compétitions le , après 130 départs en Coupe du monde et 18 saisons internationales[6]. Il se consacre alors à l’entraînement, notamment auprès de l’équipe de France[5], et écrit un livre dédié à cette thématique, Solide !, paru en 2020[7]. Il apparaît également sur la chaîne YouTube EPIC TV relais vertical, où il livre quelques conseils d’entraînements.

Ascensions notables[modifier | modifier le code]

En bloc[modifier | modifier le code]

8C+/V16
Nom Site Date Commentaires
The Kaizer Sauzé Walid Wood, Drapeau de la France France 2011 Première ascension[8]


8B+/V14
Nom Site Date Commentaires
Radja Branson, Drapeau de la Suisse Suisse novembre 2009 [9]
Underground Paradise Fionnay, Drapeau de la Suisse Suisse Première ascension


8B/V13
Nom Site Date Commentaires
La danse des Balrogs Branson, Drapeau de la Suisse Suisse novembre 2009 [9]
Seveso Fionnay, Drapeau de la Suisse Suisse septembre 2009 Première ascension[10]
Permanent Midnight Fionnay, Drapeau de la Suisse Suisse septembre 2009 [10]

En falaise[modifier | modifier le code]

9a/5.14d
Nom Site Date Commentaires
Haribal Lecter Chamonix, Drapeau de la France France mars 2011 Première ascension[11]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde d'escalade[modifier | modifier le code]

Jeux mondiaux[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Parraineurs[modifier | modifier le code]

Romain Desgranges est parrainé par Adidas, Chamonix Mont-Blanc, La sportiva, Béal[13], Snap[14], Expression Holds[15], et Climb up.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nicolas Mattuzzi, « Portrait de Romain Desgranges, ou comment passer du 6a au rang de numéro 1 mondial. · PlanetGrimpe - Toute l'actualité escalade », sur planetgrimpe.com, (consulté le )
  2. (en) « Outsportsteam: Romain Desgranges », sur www.outdoorsportsteam.com, (consulté le )
  3. a et b Grimper, « Romain Desgranges est Champion d’Europe d’escalade ! », sur Grimper.com : l'actualité de l'escalade, tests matériel d'escalade, salles d'escalade, (consulté le )
  4. Jérémy Pain, « littérature - bande dessinée. Romain Desgranges de la grimpe à la BD », sur www.leprogres.fr, (consulté le )
  5. a et b « Escalade. Chamonix : la nouvelle vie de Romain Desgranges », sur www.ledauphine.com, (consulté le )
  6. « Escalade : Romain Desgranges dit stop à la compétition », sur lequipe.fr, Groupe Amaury, (consulté le ).
  7. Jocelyn Chavy, « Escalade : Solide ! Le livre de Romain Desgranges dédié à l’entraînement », sur Alpine Mag, (consulté le )
  8. Pierre Delas, « Escalade : Romain Desgranges, un Bloc extrême « The Kaiser sauzé ». », sur www.kairn.com, (consulté le )
  9. a et b « Romain Desgranges s'offre Radja, 8B+ », sur www.kairn.com, (consulté le )
  10. a et b (en) Pierre Delas, « Two 8B's by Romain Desgranges », sur www.ukclimbing.com, (consulté le )
  11. (es) « Nina Caprez encadena Full equip en Oliana y la decota de 8c a 8b », sur desnivel.com, (consulté le )
  12. « Romain Desgranges (enfin) en or à Imst »
  13. « Team Béal », sur bealplanet.com, (consulté le )
  14. « Snap Team » [archive du ], sur www.snapclimbing.com, (consulté le )
  15. « Expression Holds Team », sur www.expression-holds.com, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]