Roméo Sabourin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roméo Sabourin
Description de l'image romeo sabourin 1939-1944.jpg.
Nom de naissance Guy Sabourin
Naissance
Montréal, Québec, Canada
Décès (à 21 ans)
Buchenwald, Thuringe, Allemagne
Nationalité Canada

Roméo Sabourin né Guy Sabourin (1er janvier 1923 à Montréal, Québec - 14 septembre 1944 à Buchenwald, Thuringe) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un agent secret canadien du Special Operations Executive. Envoyé en France, il fut arrêté par les Allemands à son arrivée, puis déporté et exécuté à l’âge de 21 ans.

Identités[modifier | modifier le code]

  • État civil : Guy Sabourin
  • Comme agent du SOE :
    • Nom de guerre (field name) : « Léonard »
    • Nom de code opérationnel : SORCEROR (en français SORCIER)
    • Nom de code du Plan, pour la centrale radio : PULLOVER
    • Fausses identités : Guy Robert Desjardin, John McKenzie

Parcours militaire :

  • Canadian Intelligence Corps ;
  • SOE, section F, lieutenant.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1940, Guy Sabourin tente de s'engager dans le service militaire, alors qu'il n'a que dix-sept ans. Dès lors, il ment sur son âge et sur son prénom pour entrer au sein de l'armée[1]. Le lieutenant Sabourin est alors muté dans le service de renseignements de l'armée canadienne. Comme il est bien entraîné, qu'il possède de multiples talents et parle avec aisance l'anglais et le français, le service secret britannique Special Operations Executive (SOE) le recrute et l'envoie en mission en France occupée où il vient travailler à Verdun en tant qu'opérateur radio du réseau PRIEST d'Alphonse Defendini « Jules ».

C'est dans la nuit du 2 au qu'a lieu son parachutage, en même temps que celui d'Adolphe Rabinovitch « Arnaud »[2]. Mais c'est la Gestapo qui est à la réception. Après une bataille au cours de laquelle deux Allemands sont tués et eux-mêmes blessés, ils sont arrêtés. Roméo Sabourin est expédié au camp de concentration de Buchenwald le , et exécuté le , pendu au crématoire.

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Notes, sources et liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette information provient d'un membre de la famille de Guy Sabourin. Cette information est corroborée par les archives du camp de Buchenwald [1]
  2. Il vient créer et diriger le réseau BARGEE, centré sur Nancy.

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche Roméo Sabourin : voir le site Special Forces Roll of Honour
  • Michael Richard Daniell Foot, Des Anglais dans la Résistance. Le Service Secret Britannique d'Action (SOE) en France 1940-1944, annot. Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Tallandier, 2008, (ISBN 978-2-84734-329-8). Traduction en français par Rachel Bouyssou de (en) SOE in France. An account of the Work of the British Special Operations Executive in France, 1940-1944, London, Her Majesty's Stationery Office, 1966, 1968 ; Whitehall History Publishing, in association with Frank Cass, 2004. Ce livre présente la version officielle britannique de l’histoire du SOE en France.