Rollot (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rollot.

Rollot
Rollot (Somme)
Antoine Galland et Rollot.
Blason de Rollot
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Montdidier
Canton Roye
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Roye
Maire
Mandat
Michel Choisy
2014-2020
Code postal 80500
Code commune 80678
Démographie
Population
municipale
750 hab. (2015 en diminution de 2,34 % par rapport à 2010)
Densité 63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 35′ 23″ nord, 2° 39′ 16″ est
Altitude Min. 82 m
Max. 126 m
Superficie 12,00 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Rollot

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Rollot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rollot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rollot

Rollot est une commune française, située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Elle est connue notamment grâce au fromage éponyme, le Rollot[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rollot est la commune la plus méridionale de l'actuel département de la Somme, traversée par l'ancienne route nationale 35 (Compiègne à Abbeville - actuelle RD 935), aisément accessible par l'autoroute A1.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

La commune compte plusieurs hameaux et écarts : la Villette à l'ouest, Regibaye au nord, la ferme du Moulin Lévêque à l'extrémité ouest, la Madeleine à l'Est[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La localité a été désignée sous les noms suivants : Roolots en 1206, Roolai en 1214, Roeloth en 1229, Roheloth dans le cartulaire de Fouilloy, Roellot en 1257, Roelot en 1301, Rolot en 1567, Roollot en 1730 dans la carte de Cassini, La Neuville les Rollot à la fin du XVIIIe siècle et Rollot à partir du XIXe siècle[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Rollot se trouve sur le tracé d'une ancienne voie romaine, dite chaussée Brunehault. Des vestiges d'une villa gallo-romaine ont été retrouvés.

Rollot fut desservie par une ligne à voie métrique des chemins de fer départementaux de la Somme qui reliait Albert à Montdidier de 1889 à 1948.

La commune, instituée lors de la Révolution française, absorbe entre 1790 et 1794 celles de Beauvoir, Regibay et de Vilette[3].

Première Guerre mondiale

En prélude de la bataille du Matz, le village est marqué par un combat du 28 au , marqué par des milliers de morts et la destruction du village[4], puis, le 8 juin à 23 h 30, la région de Rollot est bombardée par 29 batteries de campagne.

Il a subi d'importantes destructions au cours de la Première Guerre mondiale[5],[6],[7] et a été décoré de la Croix de guerre 1914-1918, le [8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve depuis 1926 dans l'arrondissement de Montdidier du département de la Somme. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la quatrième circonscription de la Somme.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Montdidier[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune a intégré le canton de Roye.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la petite communauté de communes du canton de Montdidier, créée fin 2000, et qui succédait au SIVOM du Canton de Montdidier créé en 1967.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du , qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, celle-ci fusionne le au sein de la communauté de communes du Grand Roye, dont est désormais membre la commune..

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Les maires successifs[9]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1843 1850 Pierre Joseph Choisy    
1850 1851 Henri Harmant    
1851 1855 Pierre Louis Lecomte    
1855 1856 Pierre Joseph Choisy    
1856 1857 Louis Charles Ballin   1857 : Constant Choisy (interim)
1857 1862 Clovis Dutriaux    
1862 1870 Alfred Delacroix    
1870 1871 Henri Trouvain    
1871 1877 Adolphe Choisy    
1877 1881 Henri Trouvain    
1881 1884 Achille Joret    
1884 1899 Auguste Le Caron de Beaumesnil    
1899 1914 Léon Choisy    
1919 1925 Nicolas Gérardin    
1925 1930 Léon Choisy    
1930 1941 Émile Delahoche    
1945 1958 Émile Raoux    
1958 1965 Gaston Choisy    
1965 1989 Michel Paillet    
1989 1995 Marie-Paule Bourbier    
1995 2008 Pierre Levier   Enseignant
2008 en cours
(au 7 décembre 2017)
Michel Choisy   Vice-président de l'ex-CC du canton de Montdidier ( ? → 2016)
Vice-président de la CC du Grand Roye (2017 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[10],[11]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[13].

En 2015, la commune comptait 750 habitants[Note 1], en diminution de 2,34 % par rapport à 2010 (Somme : +0,2 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0801 1531 1571 1081 1401 1851 2111 1941 168
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0301 0031 002985975926914875832
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
831772729590626651607648590
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
584607561540575631666753746
2015 - - - - - - - -
750--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école primaire publique de Rollot (maternelle et élémentaire) accueille 87 élèves à la rentrée scolaire 2018-2019. Elle est située en zone B pour les vacances scolaires, dans l'académie d'Amiens[15].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Nicolas - Cloche de l’église sonnant la demie:
  • Église paroissiale Saint-Nicolas[16] ;
  • Église Saint-Germain-l'Auxerrois, dans le quartier de la Villette[17] (église non consacrée). Elle renferme la statue d'un christ sous forme de gisant et une peinture murale de 1933 réalisée par Eugène Chapleau[18],[19].
  • Buste d'Antoine Galland œuvre du sculpteur Henri Édouard Navarre (1929)[20] . Il remplace un buste de Galoppe d’Onquaire réquisitionné par les Allemands lors de la Première Guerre mondiale[21] ;
  • Motte féodale abritant une cave médiévale du XIIe siècle (propriété privée) ;
Monument aux morts d'Albert Roze
  • Monument aux morts exécuté par Albert Roze et appelé L'Adieu, financée par souscription publique après la Première Guerre mondiale et inauguré en 1926[22] ;
  • Autre monument aux morts présent dans le cimetière entourant l'église de la Villette, réalisé par H. Van Den Hedke, de Maignelay et inauguré le mercredi 10 février 1904[23] ;
  • Oratoire à saint Germain, près de l'église de la Villette, prétendument élevé sur une source[18].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Antoine Galland.
Il est notamment connu pour avoir réalisé la première traduction en français des Mille et Une Nuits.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Rollot Blason Parti : au 1er d'or à la tour de gueules maçonnée de sable, au 2e coupé au I de sinople à la feuille de houx d'argent, au II de gueules à la barre d'argent ; le tout sommé d'un chef d'azur chargé d'une fleur de lis d'or adextrée d'une plume d'argent posée en bande et senestrée d'un besant d'or[26].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le fromage de Rollot », Rollot, Comité Rotincia (consulté le 3 octobre 2018).
  2. a et b « Patrimoine et histoire de Rollot », Vivre à Rollot, sur https://www.mairie-rollot.fr (consulté le 4 octobre 2018).
  3. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « La guerre année par année à Rollot : Un historien amateur de Rollot veut présenter son village dans la tourmente de la Grande Guerre année après année, à travers des expositions », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne).
  5. Carte spéciale des régions dévastées, document mentionné en liens externes, 1920.
  6. Section photographique de l'armée, « Photo : Rollot. Un coin du village », Fonds des Albums Valois - Département de la Somme - Volume 22, Argonnaute - Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, (consulté le 3 octobre 2018).
  7. Section photographique de l'armée, « Photo : Rollot. Rue de l'Eglise », Fonds des Albums Valois - Département de la Somme - Volume 22, Argonnaute - Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, (consulté le 3 octobre 2018).
  8. Journal officiel du 6 novembre 1920, p. 17584.
  9. « Les maires de Rollot », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 3 octobre 2018).
  10. « Le maire de Rollot renouvelle un peu son équipe : Michel Choisy, maire sortant de Rollot, présente sa liste pour les élections municipales. Une liste renouvelée à hauteur d’un tiers par rapport à celle de 2008 », Le courrier picard,‎ (lire en ligne) « Après un mandat en tant qu’édile de Rollot, précédé d’un mandat d’adjoint au maire de Moreuil, Michel Choisy, maire sortant de Rollot, a décidé de se représenter aux élections municipales à la tête d’une liste renouvelée pour un tiers ».
  11. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014).
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  15. L'école sur le site du ministère de l'Éducation nationale.
  16. Oswald Macqueron, « Aquarelle : Eglise et Mairie de Rollot, canton de Montdidier, d'après nature, 24 sept. 1875. », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 3 octobre 2018).
  17. Oswald Macqueron, « Aquarelle : Eglise de la Villette, commune de Rollot, d'après nature, 21 août 1883 », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 3 octobre 2018).
  18. a et b André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 220 (ASIN B000WR15W8).
  19. « L'église de la Villette », Les monuments, Comité Rotincia (consulté le 4 octobre 2018).
  20. « Sculptures sur les routes et les chemins en Pays de Somme », Le petit patrimoine en Pays de Somme (consulté le 4 octobre 2018).
  21. « Le monument Galland », Les monuments, Comité Rotincia (consulté le 4 octobre 2018).
  22. « Le 2d Monument aux Morts de Rollot », Monuments aux morts, Comité Rotincia (consulté le 4 octobre 2018).
  23. « Le Monument aux Morts de la Villette », Les monuments, Comité Rotincia (consulté le 3 octobre 2018).
  24. Brunet (graveur et lithographe), « lithographie : Portrait d'antoine Galland. Vue de Montdidier », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 3 octobre 2018).
  25. « Jean-François Harmant », Les personnalités, Comité Rotincia (consulté le 4 octobre 2018).
  26. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=3420