Roland Weyl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Roland Weyl est un docteur en droit et un avocat français depuis 1939.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a consacré une part importante de son activité professionnelle à la défense politique, notamment au service des militants politiques, syndicaux, anti-colonialistes.

Il est premier vice-président de l'Association internationale des juristes démocrates (AIJD) dont il est membre depuis la fondation en 1946. Il adhère la même année au Parti communiste[1].

Il est éditeur de la Revue de droit contemporain de 1954 à 1991.

Il est membre du conseil national du Mouvement de la paix français.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Une Robe pour un combat : souvenirs et réflexions d'un avocat engagé aux Éditions Messidor, 1989

Coauteur avec Monique Weyl de :

  • La Justice et les Hommes, 1961
  • La Part du Droit dans la réalité et dans l'action, 1968
  • Révolution et perspectives du droit : de la société de classes à la société sans classes, 1974
  • Divorce, libéralisme ou liberté, 1975
  • Démo-cratie, pouvoir du Peuple, Le Temps des Cerises, Paris, 1996
  • Se libérer de Maastricht pour une Europe des Peuples, 1999
  • Nous, peuples de Nations unies. Sortir le droit international du placard, CETIM, Genève, 2008

Il a contribué au livre Quelle VIe République, Le Temps des Cerises, 2007.

Il a participé avec Monique Weyl à l'ouvrage collectif Le Livre noir du capitalisme avec une contribution "Quand bien même ne suffirait pas l’abolition du capitalisme".

Lien externe[modifier | modifier le code]

Roland Weyl : une condition de la démocratie - Conférence en ligne Mp3 Drozerah, Passerellesud, 7 avril 2009. ISSN : demande en cours

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'humanité, Un coup de pistolet dans le concert consensuel, 30 déc. 2013