Roland Vardanega

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roland Vardanega
Naissance
Vénissieux, Rhône
Nationalité Drapeau de la France Française
Activité principale

Roland Vardanega, né le 27 juin 1943[1], est une personnalité française du monde des affaires. Ancien président du directoire de PSA Peugeot Citroën, il est membre de l'Académie des Technologies. Il est diplômé de l’École Nationale Supérieure d'Arts et Métiers[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée de La Martinière à Lyon[2], il entre en 1961, second au concours et avec un an d'avance à l'École Nationale Supérieure d'Arts et Métiers au centre de Cluny.

Postes en usine de production[modifier | modifier le code]

Il a mené toute sa carrière au sein du groupe PSA Peugeot Citroën. Il débute en 1967 en tant qu'ingénieur de production au centre de production de Mulhouse. En 1973, il y devient chef de production de l'usine de forge. En 1976, il est nommé à la direction du personnel de la même usine.

Postes au sein des directions des ressources humaines[modifier | modifier le code]

En 1979, il est muté au centre de production de Sochaux, en tant que sous-directeur à la direction du personnel et des relations sociales, direction dont il prend la responsabilité en 1984.

En 1986, il rejoint le siège du groupe à Paris, en tant que directeur central du personnel d'Automobiles Peugeot.

Postes au sein des directions du Groupe[modifier | modifier le code]

De 1993 à 1998, il occupe les fonctions de directeur général adjoint d'Automobiles Peugeot, chargé notamment des finances et du personnel.

En 1998, Jean-Martin Folz, qui vient d'arriver à la tête du groupe, le nomme directeur des plates-formes, poste dans lequel il a notamment la responsabilité des projets véhicules et mécaniques. En 2000, il succède à Jean-Louis Silvant au poste de directeur industriel et des fabrications, qu'il occupera jusqu'en 2007.

Le 6 février 2007, Christian Streiff, nouveau PDG du groupe, élargit son périmètre en le nommant directeur technique et industriel, poste dans lequel il a la charge, outre de l'ensemble de la production, de l'ingénierie et des métiers. Il devient, par la même occasion, membre du directoire et est chargé d'implanter le nouveau système de production basé sur la philosophie Lean.

Président du directoire par intérim[modifier | modifier le code]

En 2008, à la suite d'un accident vasculaire cérébral de Christian Streiff, Roland Vardanega est amené à représenter le directoire du groupe PSA Peugeot Citroën à différentes occasions : à l'assemblée générale des actionnaires du 28 mai 2008, puis à la pose de la première pierre de la nouvelle usine de Kaluga, en Russie, le 10 juin 2008[3].

En 2009, à la suite de l'éviction du président du directoire Christian Streiff, Roland Vardanega assure l'intérim de la présidence jusqu'au premier juin, date de prises de fonction du nouveau président du directoire Philippe Varin puis devient conseiller du nouveau président du directoire.

Président de la Société des Ingénieurs Arts & Métiers[modifier | modifier le code]

Le 13 mars 2010, Roland Vardanega est élu président de la Société des Ingénieurs Arts & Métiers. Il s'agit de la plus importante association d'anciens élèves d'une Grande Ecole d'Europe, avec notamment plus de 30 000 membres. Son mandat se termine le 26 avril 2014, date à laquelle il est remplacé par Jacques Paccard.

Autres mandats en cours[modifier | modifier le code]

Autres mandats échus[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Legion Honneur Chevalier ribbon.svg Ordre national du Merite Commandeur ribbon.svg

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Roland Vardanega », Journal du net (consulté le 25 avril 2009)
  2. « Membres de l’Académie de Technologies », sur s3-eu-west.amazonaws.com,
  3. « Peugeot Citroën s'installe en Russie sans son patron », Challenges, 10 juin 2008[1]
  4. « Détail d'un texte », legifrance (consulté le 26 juillet 2011)