Roland Rech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roland Rech
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
[1] (75 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation

Roland Rech (né le 20 juin 1944 à Paris[2]) est un maître bouddhiste zen français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roland Rech est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris[3] et du DESS de Sciences Humaines Cliniques de l'université Paris VII-Denis-Diderot. À l'issue d'un voyage autour du monde, il découvre la pratique du Zen dans un temple de Kyoto et décide de rentrer en France pour suivre l'enseignement de maître Taisen Deshimaru dont il fut le disciple de 1972 au décès de ce dernier en 1982.

Il est ordonné moine en 1974[3].

Suivant les recommandations de Deshimaru, il reprit une activité de cadre dans l'industrie qui fut pour lui l'occasion d'expérimenter la pratique du zen dans la vie quotidienne, économique et sociale. À la mort de son maître Taisen Deshimaru, il se consacre principalement à la pratique et l'enseignement du zen au sein de l'Association Zen Internationale dont il fut le président jusqu'en 1994.

En 1984, maître Niwa Rempō Zenji, supérieur du temple d'Eihei-ji et représentant la plus haute autorité du zen Sōtō au Japon, authentifia la mission de Deshimaru en remettant la transmission du dharma (shiho) à trois de ses plus anciens disciples, dont Roland Rech qui prend alors le nom de dharma de Yuno. Il est à présent vice-président de l'Association Zen Internationale et vice-président de l'Union bouddhiste de France qu'il a fondée en 1986[3].

Il enseigne au temple Gyo Butsu-ji à Nice[3] ainsi qu'au temple de La Gendronnière[3] et dans les sesshin organisées par l'AZI.

Il est missionnaire (伝道教師, dendō kyōshi?) du Zen Sōtō en Europe.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice de la BnF
  2. L'Orient intérieur: la sagessse importée, Autrement, 1985, p. 85
  3. a b c d et e Jean Olivier, À la recherche de sens: 200 noms de dieux, p. 151

Liens externes[modifier | modifier le code]