Roland Orzabal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un musicien image illustrant britannique
Cet article est une ébauche concernant un musicien britannique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Roland Orzabal
Description de cette image, également commentée ci-après

Roland Orzabal en 2007

Informations générales
Naissance (54 ans)
Portsmouth, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Chanteur, musicien, compositeur, producteur
Genre musical New wave, pop, rock
Instruments Guitare, claviers, chant
Années actives Depuis 1979
Labels Mercury Records, Phonogram, Sony Records, Eagle Records

Roland Orzabal, de son nom complet Roland Jaime Orzabal de la Quintana, est un chanteur, compositeur, guitariste et producteur anglais né le à Portsmouth (Angleterre). Ses origines sont basques espagnoles mais aussi françaises par le biais de son père[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Outre la musique et la psychologie, Orzabal s'intéresse à la photographie, la politique, la sociologie et l'astrologie[1].

Orzabal a été initialement nommé Raoul à la naissance durant deux semaines, mais ce prénom a ensuite été changé en Roland afin de l'« angliciser », sa famille vivant en Angleterre[1]. Lorsqu'Orzabal avait trois ans, son père fit une dépression nerveuse, le laissant semi-grabataire durant une grande partie de l'enfance d'Orzabal. Son père décida par la suite de lancer une entreprise de divertissement avec sa mère, une danseuse. Orzabal décrit son enfance comme « non orthodoxe » et lui ayant inspiré ses chansons.

Au faîte de la popularité, en 1985, de Tears for Fears, Orzabal a fait l'objet d'une attention médiatique considérable en raison de sa relation tendue avec son père, et une bande dessinée humoristique a été imprimée dans le tabloïd britannique The Sun se rapportant à ce sujet. La caricature a été rééditée plus tard au sein de la pochette du single de TFF, I Believe.

Orzabal a grandi à Bath, a été à l'école Culverhay et devint membre de la Zenith Youth Theatre Company[1].

Il participa avec Curt Smith au groupe The Graduate en 1979 et 1980 puis forma History of Headache avant d'opter pour le nom de Tears for Fears, et connaître le succès que l'on sait ; Orzabal demeurant le principal maître d'œuvre du groupe.

En 2001, il sort Tomcats Screaming Outside sous son propre nom, ce disque est salué par la critique mais est ignoré par le grand public. Et pour l'anecdote, sa date de sortie aux États-Unis tomba le 11 septembre 2001, moment tragique dans l'histoire du pays, et du monde moderne.

En 2014, Orzabal publie un roman intitulé Sex, Drugs & Opera: There's Life After Rock 'n' Roll[2]. Il y raconte l'histoire d'une star de la pop en semi-retraite, Salomon Capri, qui est approché par la télévision pour participer à l'émission de téléréalité, Popstar to Operastar, projet qu'il envisage comme une façon de relancer à la fois sa carrière et son mariage. L'argument lui a été inspiré par sa propre expérience, ITV lui ayant proposé de participer à cette émission, ce qu'il a refusé de faire[3].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Orzabal est marié à Caroline depuis 1982. Ils ont deux enfants, Raoul et Pascal.

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sex, Drugs & Opera: There's Life After Rock 'n' Roll, Londres, Crucial 7th Publishing, 2014 (ISBN 978-1909122710)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) All About Roland Orzabal, Tearsforfears.net (consulté le 29 novembre 2015)
  2. (en) « Roland Orzabal Sex, Drugs & Opera: There's Life After Rock 'n' Roll », BookDepository.com (consulté le 29 novembre 2015)
  3. (en) « Tears For Fears' Roland Orzabal Turns Author With The Release Of Sex, Drugs & Opera », contactmusic.com (consulté le 29 novembre 2015)