Roland Moisan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un journaliste image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un journaliste français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Roland Moisan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Nationalité
Activité

Roland Henri Honoré Moisan, dit Moisan, né à Reims le et décédé à Paris le , est un dessinateur et journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre à l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris en 1927. Au retour du service militaire en 1931, il dessine pour une revue médicale. En 1934 il collabore au Merle blanc, concurrent du Canard enchaîné fondé par Eugène Merle.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il est caricaturiste à l'Œuvre de Marcel Déat[1].

Après la guerre, il dessine dans différentes revues satiriques et politiques et notamment dans Le Parisien libéré, Carrefour du Groupe Amaury ; il finit par entrer grâce à Morvan Lebesque en 1956 au Canard enchaîné où il réalise de nombreux dessins jusqu'à sa disparition et où il est connu pour ses dessins illustrant La Cour d'André Ribaud.

La dernière rétrospective de son œuvre dessiné s'est tenue à Paris aux Archives nationales sous le titre : « Que dit le volatile ? », et célébrait le centenaire de sa naissance ainsi que les 20 ans de sa disparition.

Filmographie - Documentaire[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 'et au journal "Le Rouge et le Bleu", aux côtés de Paul Rassinier qui se fera connaître bien après la guerre pour son attachement aux thèses négationnistes.'Le vrai Canard de Karl Laske et Laurent Valdiguié, Stock, 2008, cité dans l'Express du 20 novembre 2008 p. 52