Roland Caillaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roland Caillaux
Roland Caillaux.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
Nationalité
Activités

Roland Raymond Ferdinand Caillaud (Paris, 5 janvier 1905 - 3 décembre 1977)[1] est un peintre et dessinateur français du XXe siècle, qui fut aussi acteur de cinéma sous le nom de Roland Caillaux, actif entre 1924 et 1947.

Parcours[modifier | modifier le code]

Comme dessinateur, Roland Caillaud a longtemps été principalement connu pour avoir illustré un poème en prose attribué à Jean Genet et intitulé 20 lithographies pour un livre que j'ai lu. L'ouvrage est paru en avril 1945, sans nom d'auteur, d'éditeur ou de lieu, et seulement tiré à 115 exemplaires et comportant donc vingt lithographies non signées, accompagnant en hors-texte ce poème.

Dans ce texte, il est établi que l'on retrouve des extraits, avec cependant des variantes, de Notre-Dame-des-Fleurs et de "La Parade", poème publié par Marc Barbezat en 1948 dans un recueil intitulé Poèmes et signé cette fois Jean Genet (éditions L'Arbalète)[2].

L'atelier de Roland Caillaud se situait rue Boulard (Paris, XIVe) : c'est là, entre 1944 et 1945, que Jean Genet y rencontra le peintre par le biais du modèle Édouard Dermit[3].

Nicole Canet, qui a redécouvert de nombreux dessins de Caillaud, rapporte qu'il avait hérité de ses parents et vivait comme rentier après avoir été acteur. Il habitait au 5 rue de l'Ancienne Comédie. Dans un livre de souvenirs, François Sentein raconte que lorsqu'il se déplaçait à vélo dans Paris pour se rendre rue de Montpensier où habitait Jean Cocteau, il conservait sa pompe à vélo à la main, de peur d'être volé[4].

Acteur[modifier | modifier le code]

Dans Baroud, Roland Caillaux joue un sergent de Spahis : il est pour la première et dernière fois à l'affiche (1931)

Sous le nom de Roland Caillaux, il tourna dans les films suivants :

Et joua dans les pièces suivantes :

Peintures, dessins, illustrations[modifier | modifier le code]

  • Raymond Voinquel en costume de marin, 30 x 23 cm, 1931
  • Portrait de Christian Bérard dans l'atelier, 22 x 18 cm, 1937
  • Gentilhomme de la Renaissance, aquarelle, 64 x 48 cm, 1937
  • Jeune Femme à l’orientale, 72 x 50 cm, 1938
  • Femme du désert, huile, 114 x 87 cm, 1939
  • Village en bord de mer, huile, 54 x 81 cm, 1943
  • Portrait d’adolescent, mine de plomb, 46 x 31 cm, 1944
  • [frontispice] Mademoiselle de Murville de Roger Peyrefitte, éditions Jean Vigneau, 1947
  • Le Pot ancien, huile, 81 x 65 cm, s.d.
  • Verlaine et Rimbaud, fusain, 31 x 24 cm, s.d.

Certains dessins semblent avoir été signés du pseudonyme Roland Caipland

Exposition(s)

  • 1933, Paris, Galerie des Quatre-Chemins

Bibliographie critique[modifier | modifier le code]

  • Tendres marins, textes de Nicole Canet, dessins de Roland Caillaud (1944-1945), Nicole Canet Éditions, 2010 (ISBN 978-29532351-2-8) - catalogue d'exposition à la galerie Au Bonheur du Jour

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Renseignements donnés par Nicole Canet.
  2. Albert Dichy, Jean Genet, essai de chronologie, 1910-1944, Bibliothèque de littérature contemporaine, IMEC, 1988.
  3. Selon le témoignage d'Albert Dichy d'après Patrick Cardon, préface à la réédition de 20 lithographies pour un livre que j'ai lu, Lille, Question de genre/Cahier Gay Kitch Camp n°33, 1996
  4. In Minutes d'une autre année, 1945, Paris, Le Promeneur, 2003 (ISBN 978-2-07076621-5)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]