Roland Béguelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Béguelin.
Roland Béguelin

Roland Béguelin, né le à Tramelan et mort le à Delémont, est une personnalité suisse, membre fondateur du Mouvement séparatiste jurassien (devenu le Rassemblement jurassien en 1951), membre du mouvement militant pour l'indépendance du Canton du Jura vis-à-vis du Canton de Berne, et membre du Parti socialiste[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Roland Béguelin est le fils de Léon Béguelin, horloger, et de Denise Jobin[1]. Il effectue des études d'économie à l'Université de Neuchâtel, puis devient secrétaire communal à Tramelan-Dessus[1].

En 1947, Roland Béguelin figure parmi les membres fondateurs du Mouvement séparatiste jurassien, qui deviendra le Rassemblement jurassien (RJ) quatre ans plus tard[1]. Rédacteur en chef du Jura libre dès 1950, il devient secrétaire général du Rassemblement jurassien une année plus tard[1]. Parallèlement, il est administrateur d'une imprimerie à Delémont[1].

Au niveau politique, Roland Béguelin adhère au Parti socialiste dès 1945[1]. En 1962, il est exclu du Parti socialiste du Jura bernois en raison de ses positions séparatistes, mais la décision n'est pas appliquée par la section de Delémont du Parti socialiste[1]. Après que le canton du Jura a obtenu son indépendance, Roland Béguelin est élu à l'Assemblée constituante du nouveau canton et en devient le vice-président[1]. Il siège ensuite au Parlement du canton du Jura de 1979 à 1990 et est le premier à présider cette institution[1].

Après l'indépendance du canton du Jura, Roland Béguelin continue à militer pour la réunification du Jura bernois avec le canton du Jura et continue à diriger le Rassemblement jurassien[1]. Il s'engage également dans un cadre plus large et est, dès 1971, secrétaire général de la Conférence des communautés ethniques de langue française[1].

Oeuvres[modifier | modifier le code]

Roland Béguelin est l'auteur des paroles de La Nouvelle Rauracienne, l'hymne des séparatistes jurassiens. Co-fondateur des Éditions de la Bibliothèque jurassienne, il a également publié des poèmes, des nouvelles[1] et un texte sur l'histoire du canton du Jura[2]. On lui doit aussi l'ancien drapeau du Mouvement romand (1981).

Famille[modifier | modifier le code]

La fille de Roland Béguelin, Marie-José Béguelin, est professeure de linguistique à l'Université de Neuchâtel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m François Kohler, « Béguelin, Roland », sur HLS-DHS-DSS.CH (consulté le 7 juillet 2017)
  2. Résumé en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]