Liste des rois burgondes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rois des Burgondes)
Aller à : navigation, rechercher

Cet article dresse la liste des souverains Burgondes connus. Les données les concernant sont assez incertaines

Tableau des différents rois burgondes[modifier | modifier le code]

Liste des rois burgondes[modifier | modifier le code]

Liste des rois burgondes
Les données concernant les rois burgondes sont très incertaines
Le roi Gondebaud, dans la loi Gombette :
TITRE III, De la liberté de nos esclaves, cite les noms de ses aïeux « de royale mémoire » :
Gibica, Godomar, Giselher (ou Gisclar-Gislahar), Gundahar (ou Gondicaire-Gondichaire)
En Germanie
Gibica ?
Ancêtre historique ou mythique des rois burgondes
Godomar ? Giselher (Gislahar) ? Gundahar (nom latin : Gondicarius) ?
Ont-ils régné en même temps ou l'un après l'autre ?
Royaume de Worms ?
Gondichaire († vers 450 ?)
Installation en Sapaudia, (région de Genève)
et expansion du royaume : vallées Rhône, Saône et Alpes (Future Burgondie)
Gondioc († vers 463 ?) Chilpéric Ier († vers 476 ?)
Chilpéric Ier seul († vers 476 ?)
Pas de postérité masculine
Quatre fils de Gondioc
Godomar II
(† date inconnue : avant 476. Ne règne pas[1])
Chilpéric II
(† date inconnue : avant 476. Ne règne pas[1])
Père de Clotilde
Godégisèle Gondebaud
Godégisèle († 500) Gondebaud († 516)
Gondebaud seul († 516)
Gondebaud († 516) Sigismond
Sigismond († 523)
Godomar III
(† date inconnue ; après 534)
Chute et fin du royaume. Partagé entre les rois Francs

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Justin Favrod, p. 74

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

Sources historiographiques[modifier | modifier le code]

Sources littéraires[modifier | modifier le code]

  • (fr) Sidoine Apollinaire, Œuvres, éd. et trad. par A. Loyen, Paris, Belles Lettres, 19760-1970 (3 vol.).

Ouvrages sur la période[modifier | modifier le code]

  • Odet Perrin, Les Burgondes : Leur histoire, des origines à la fin du premier Royaume (534), Éditions de la Baconnière Neuchâtel, , 590 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Postérité