Roger Quemener

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quemener.
Roger Quemener
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Roger Quemener est un athlète français, spécialiste de la marche athlétique de fond, né le 17 juin 1941. Il fut longtemps le recordman absolu du nombre de victoires (sept) dans la course nationale d'Ultramarathon (marche de grand fond) : le Paris-Colmar, désormais dépassé par le marcheur polonais Gregorz-Adam Urbanowski (10 victoires).

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

De descendance bretonne, Roger Quemener commence le sport à 20 ans par l'haltérophilie et la course à pieds. Il rejoint la police parisienne en 1963. Membre de l'association sportive Police Paris de 1970 à 1989, il commence la marche athlétique et le sport de haut niveau à 28 ans seulement[1].

En 1979, il remporte le classique Strasbourg-Paris. Par la suite, il remporte la même course en 1983, connue sous le nom de Paris-Colmar depuis 1981, et cinq fois consécutivement de 1985 à 1989.

Anecdote : Il s'arrêtait avant l'arrivée à Colmar pour se faire raser afin de franchir la ligne d'arrivée avec un visage net[2].

Après sa carrière sportive[modifier | modifier le code]

Chargé des relations publiques de Paris-Colmar en 1991[3], il devient ensuite directeur adjoint de la compétition pendant plusieurs années.

Titre honorifique[modifier | modifier le code]

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports lui décerne sa médaille d'or en 1986 (remise le 27/11/1987)[1].

Palmarès[1][modifier | modifier le code]

  • 4 sélections en équipe de France entre 1970 et 1973
  • 1970
    • 27 juin à Schweig (SUI) : SUI - FRA - RFA : 50 km - 11ème 5h10'28"
    • 15 et 16 août à Odense (DAN) : Trophée Lugano : 50 km - 9ème 4h52'55"
  • 1971
    • 5 septembre à Flers : Champion de France du 100 km : 10h12'16"
    • 19 et 20 juin à Vittel (FRA) : FRA - RFA - SUI : 50 km - 7ème 4h39'18"
  • 1972
    • 10 septembre à Saint-Berthevin : Champion de France du 100 km : 9h45'03" et meilleure performance française du 100 km
    • 30 avril- 1er Mai : Victoire au 200 km de Conflans-Sainte-Honorine : 22h25'
  • 1973
    • 7 et 8 avril : Victoire aux 220 km du Tour du var : 25h28'
    • 28 et 29 avril : Victoire aux 200 km de Conflans-sainte-Honorine : 22h06'
    • 8 et 9 septembre à Boras (SUE) : Finale Lugano : 50 km - 11ème 4h37'10"
  • 1974
    • 30 et 31 mars : Victoire aux 200 km du Beaujolais : 23h27'
    • 11 et 12 mai : Victoire aux 200 km de Torcy : 22h21'
  • 1975
    • 14 septembre à Still - 67 : Champion de France du 100 km : 9h42'03" et meilleure performance française du 100 km
    • 26 et 27 avril : Victoire au Tour du Var : 177 km - 17h50
    • 17 et 18 mai : Victoire aux 200 km de Méru : 22h22'
  • 1976
    • 28 mars à Saint Maur des Fossés : Victoire au Critérium National du 100.000 m : 9h23'58" et meilleure performance mondiale du 100.000 m
    • 24 et 25 avril : Victoire au Tour du Var : 148 km - 13h57
    • 9 et 10 mai : Victoire aux 200 km de Torcy : 22h22'
  • 1977
    • 14 et 15 mai : Victoire aux 200 km de Bar le Duc : 22h10'
  • 1979
    • Victoire à Strasbourg-Paris : 510 km - 64h12'
    • 31 mars - 1er avril : Victoire aux 200 km de Narbonne : 24h00
    • 21 et 22 avril : Victoire aux 200 km de Château Thierry : 21h37'
  • 1980
    • 19 et 20 avril : Victoire aux 200 km de Château Thierry : 21h29'
  • 1981
    • 14 et 15 mars  : Victoire aux 200 km de Lagny-sur-Marne : 22h26'
    • 5 et 6 septembre : Victoire aux 200 km de Vallorbe : 22h23'
  • 1982
    • 13 et 14 mars : Victoire aux 200 km de Torcy : 22h11'
  • 1983
    • Victoire à Paris-Colmar : 518 km - 64h12'
    • 23 et 24 avril  : Victoire aux 200 km de Nantes : 22h45'
  • 1985
    • Victoire à Paris-Colmar : 518 km - 64h57'
  • 1986
    • Victoire à Paris-Colmar : 517 km - 62h27' 
  • 1987
    • Victoire à Paris-Colmar : 518 km - 64h59'
  • 1988
    • Victoire à Paris-Colmar : 519 km - 66h17'
    • 9 et 10 avril : Victoire aux 200 km de Salies de Béarn : 21h40'
  • 1989
    • Victoire à Paris-Colmar : 524 km - 64h35' 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Tout sur ROGER QUEMENER l'empereur de la marche », sur cybermarcheur.com (consulté le 8 mai 2017)
  2. Pierre Maury, « Roger Quemener imbattable », Le Soir,‎ (lire en ligne)
  3. Pierre Maury, « La première journée du Paris-Colmar », Le Soir,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Quemener, une vie entre deux villes, rédigé par Jean-Pierre Grange.