Roger Magnin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Roger Magnin
Image illustrative de l’article Roger Magnin
Biographie
Nationalité Français
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu Montbéliard
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
Lieu Besançon
Poste milieu de terrain, entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
?-1935Drapeau : France FC Sochaux- (-)
1935-1936Drapeau : France CA Paris- (-)
1936-1937Drapeau : France FC Sochaux- (-)
1937-1939Drapeau : France RC Strasbourg- (-)
1939-1943Drapeau : France FC Sochaux- (-)
1943-1944Drapeau : France ÉF Nancy Lorraine- (-)
1944-1945Drapeau : France FC Rouen- (-)
1945-1947Drapeau : France FC Sochaux- (-)
1947-1948Drapeau : France SCO Angers- (-)
1948-1949Drapeau : France Le Havre AC- (-)
1948-1954Drapeau : France SCO Angers- (-)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
novembre 1947-1948Drapeau : France SCO Angers (entraîneur-joueur)
1948-1949Drapeau : France Le Havre AC (entraîneur-joueur)
1948-1949Drapeau : France SCO Angers (entraîneur-joueur)
1955-1956Drapeau : France Le Havre AC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Roger Magnin est un footballeur et entraîneur français, né le à Montbéliard (Doubs)[1] et mort le à Besançon[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute dans le club de sa région au FC Sochaux-Montbéliard qu'il quitte une première fois en 1935 pour suivre son entraîneur Conrad Ross au CA Paris. Il revient à Sochaux dès l'été 1936 peu de temps après que Ross soit lui-même revenu. Il y remporte la Coupe de France face au RC Strasbourg qu'il rejoint dès la saison suivante.

Après 2 saisons en Alsace, il revient une nouvelle fois à Sochaux pour la saison 1939-1940 qui n'aura pas lieu. Malgré la guerre, il continue à jouer régulièrement avec Sochaux jusqu'à l'été 1942 et la nationalisation du football professionnel par le colonel Pascot. Devenu moniteur, il est affecté à l'équipe fédérale de Nancy-Lorraine avec 6 autres coéquipiers sochaliens et remporte une nouvelle coupe de France. Malgré la libération, il ne peut retrouvé Sochaux qui traverse une période difficile pour la saison 1944-45.

Il obtient l'autorisation de jouer pour le FC Rouen une saison et retrouve le Doubs l'année suivante.

Il a par la suite une expérience d'entraîneur-joueur, après guerre, partagée entre Le Havre et Angers[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]