Roger IV de Tosny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roger IV de Tosny († 1208/1209[1]), baron anglo-normand est le dernier représentant actif de la famille de Tosny. Il perd les domaines franco-normands de ses ancêtres.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1190, aux côtés de Richard Cœur de Lion et de Philippe Auguste, il participe à la Troisième croisade. En 1200, il fait partie des garants du traité du Goulet. Cet accord rétablit la paix entre le roi de France et le nouveau roi d'Angleterre Jean sans Terre. Il reconnaît notamment à Philippe Auguste la possession du comté d'Évreux, conquis récemment. L'honneur normand de Conches-en-Ouche, que détient Roger, se trouve en conséquence frontalier des terres capétiennes.

Lorsqu'en 1202, la guerre reprend entre les deux rois, le seigneur de Conches soutient Jean sans Terre. Philippe Auguste s'empare l'année suivante de l'honneur de Conches. À la différence de son voisin Pierre de Meulan, Roger ne se rallie pas au roi de France. Il perd donc ses biens au sud de la Manche[2] mais il semble que pour l'aristocratie anglo-normande, les biens anglais étaient plus importants et plus rémunérateurs que les biens normands[3].

Le vainqueur partage l'honneur de Tosny-Conches entre une demi-douzaine de barons venus de France. Robert de Courtenay, cousin du roi, reçoit la plus belle partie : Conches. Acquigny échoue à Barthélemy de Roye, Tosny à Lambert Cadoc et Portes à Bernard du Plessis.

Roger meurt donc en Angleterre, en 1208-1209. Mais la lignée masculine aînée des Tosny disparaît en 1309.

Famille et descendance[modifier | modifier le code]

Père : Raoul IV de Tosny

Épouse : Constance de Beaumont, fille de Richard Ier de Beaumont

Enfants:

  • au moins un fils
  • peut-être une fille (incertain)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après les Comtes du Maine (Étienne Patou, 2007), Roger IV de Tosny, seigneur de Conches, serait mort après le 29 décembre 1208 .[1].
  2. La châtellenie de Nogent-le-Roi, en pays chartrain, est aussi perdue par Roger IV mais à une date imprécise autour de 1200
  3. Lucien Musset, « Aux origines d'une classe dirigeante : les Tosny, grands barons normands du Xe au XIIe siècle », Sonderdruck aus Francia Forschungen zur westeuropäischen Geschichte, Munich, 1978, p.45-80. En 1172, l'enquête sur les fiefs de Normandie révélait tout de même que l'honneur de Conches-Tosny comprenait 44 fiefs de chevaliers plus sept autres que tenait Mathieu de Clères

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lucien Musset, « Aux origines d'une classe dirigeante : les Tosny, grands barons normands du Xe au XIIe siècle », Sonderdruck aus Francia Forschungen zur westeuropäischen Geschichte, Munich, 1978, p.45-80