Roger Hoppenot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Roger Hoppenot, né le à Paris et mort le à Paris, est un haut fonctionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cousin de Henri Hoppenot[1], il est licencié en droit. Inspecteur des finances, puis inspecteur général des finances de 1922 à 1969, il est successivement chef de cabinet des ministres Guy La Chambre et Léon Baréty en 1930.

En 1934, il est détaché en qualité de directeur des Finances à Tunis[2].

Entre 1938 et 1939, il dirige la première mission française d'achat d'avions américains et est chargé de mener les négociations avec la compagnie Curtiss[3]. Il se charge plus particulièrement de la partie financière de l'opération.

À la Libération, il est nommé directeur général de l'Office des Changes, qu'il dirige de 1945 à 1948. Il est administrateur et directeur international de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) à Washington de 1948 à 1956.

Il était président-directeur général des filatures Schappes.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Colette Barbier, Henri Hoppenot (25 octobre 1891-10 août 1977): diplomate, 1999
  2. Roger Goetze, Florence Descamps, Agathe Georges-Picot, Nathalie Carré de Malberg, Entretiens avec Roger Goetze, haut fonctionnaire des finances
  3. Thierry Vivier, La politique aéronautique militaire de la France: Janvier 1933 - septembre 1939, 1997

Sources[modifier | modifier le code]

  • Augustin Hamon, Les maîtres de la France, Volume 2, 1936
  • Gérard Bossuat, La France, l'aide américaine et la construction européenne, 1944-1954, Volume 2, 1992
  • Henry Coston, Les technocrates et la synarchie, 1979
  • Jacques Georges-Picot, Souvenirs d'une longue carrière: de la rue de Rivoli à la Compagnie de Suez, 1920-1971, 1993