Roger Fulgence Kassy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fulgence.
Roger Fulgence Kassy
Naissance 1956
Côte d'Ivoire
Décès 20 janvier 1989
Abidjan, Côte d'Ivoire
Médias
Pays Côte d'Ivoire
Fonction Journaliste et animateur de télévision

Roger Fulgence Kassy (aussi surnommé RFK) (1956- 20 janvier 1989 en Côte d'Ivoire) était un journaliste et animateur-radio ivoirien.

Années de gloire[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1970, Roger Fulgence Kassy est vu comme une star et un mentor de la jeunesse ivoirienne dans le milieu de la musique et du show business. À cette époque, animateur-télé le plus talentueux de sa génération, il devient l'animateur vedette de la RTI, la télévision ivoirienne. Homme simple, Roger Fulgence Kassy avait une façon spéciale d’animer, de toucher et d’accrocher son auditoire. L’un des héritages qu’il ait laissés à la postérité reste l’émission Podium conduite aujourd’hui par Didier Bléou[1]. Pour RFK, « Tant qu’il y aura des hommes et des femmes sensibles à la chose musicale et capables d’apprécier un bon chanteur et une belle orchestration musicale, Podium vivra »[2]. C'est cette phrase prophétique qu'il lâcha au cours de son dernier Podium une année avant de s'éteindre. Cette émission, héritage qu'il a laissé, occupe encore une place de choix dans la grille de programme de la télévision ivoirienne.

Émissions[modifier | modifier le code]

Roger Fulgence Kassy a produit de nombreuses émissions tel que Super Star Station, Nandjelet, Jamboree, Tremplin qui devient Podium en 1977 et Première chance[3]. Cette dernière qui consistait à donner une chance aux artistes en quête de producteur ; de nombreux artistes sont passés par Première chance dont Alpha Blondy.

Mort[modifier | modifier le code]

Le 20 janvier 1989, Roger Fulgence Kassy s'éteint des suites d'une cirrhose de foie. Ses obsèques, suivies par plusieurs milliers de jeunes ivoiriens, suscitent un engouement national ; ses fans n'ont pas hésité à accompagner leur idole jusqu'à sa dernière demeure à Kocoumbo. À l'instar du musicien Serge Kassi qui chantait « Fulgence Kassy, tu es parti trop vite », beaucoup ont rendu un hommage à cet homme qui a grandement marqué l'univers audiovisuel ivoirien dont Alpha Blondy avec la chanson Fulgence Kassy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Podium 2008 », sur www.topvisages.net, (consulté le 17 janvier 2009)
  2. (fr) M.AP, « In memoriam / Roger Fulgence Kassy » (consulté le 17 janvier 2009)
  3. (fr) « Roger Fulgence Kassy, il y a 18 ans... », sur www.africahit.com, (consulté le 17 janvier 2009)