Roger Fernay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roger Fernay, né le 5 décembre 1905, mort le 9 juillet 1983 à Villefranche-sur-Mer, intervint des années 1930 à sa mort dans le monde du spectacle et du cinéma, d'abord comme acteur puis auteur, ensuite comme dirigeant du Syndicat national des auteurs et compositeurs.

De son œuvre, on peut particulièrement retenir les paroles de la chanson Youkali, sur une musique de Kurt Weill (pour Marie Galante de Jacques Deval); Youkali est encore présente dans le répertoire de plusieurs interprètes ; elle a fait partie du programme de musique pour le baccalauréat, session 2005.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roger Fernay est le fils de l'éditeur Paul Bertrand, un des responsables de la maison d'édition musicale Heugel & Cie. Il fait des études de Lettres et de Droit, mais abandonne le projet de devenir avocat pour se consacrer au théâtre comme acteur (de 1926 à 1934). À partir de 1935, il devient auteur pour le cinéma et le monde du spectacle (infra).

Après la deuxième guerre mondiale, Roger Fernay joue un rôle important dans le cadre du Syndicat national des auteurs et compositeurs (SNAC), fondé en 1946, dont il est secrétaire général pendant plusieurs années[1]. En 1967, il devient rédacteur en chef de la Revue internationale du droit d'auteur, fonction qu'il conserve jusqu'à sa mort. En 1970, il devient vice-président du Syndicat international des auteurs (International Writers Guild)[2] et président de sa commission sur le droit d'auteur. Il appartient aussi à la Conférence internationale des Sociétés d'auteurs et compositeurs (CISAC) et à l'Association littéraire et artistique internationale (ALAI). Durant cette période, il joue un rôle important lors des conférences sur le droit d'auteur, à Stockholm (1967) et Paris (1971).

Il abandonne ses fonctions au SNAC en 1977, en devenant président d'honneur.

Roger Fernay a aussi écrit quelques livres et des articles pour la Revue internationale du droit d’auteur (RIDA) de 1953 (date de la fondation de la revue) à 1981.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Paroles de chansons[modifier | modifier le code]

A dater
  • En attendant, blues, musique de Charles Tucker pour la comédie musicale : Broadway ; partition Coda
  • J'ai rêvé dans tes bras, tango, musique de Frédo Gardoni et Jean Chavoit, créé par Jean Clément
  • Sérénade à Colomba, interprétée par Jean Lambert
Chansons de théâtre
  • 1934 : Roger Fernay collabore avec Jacques Deval pour l'écriture des paroles des chansons de Marie Galante (pièce adaptée par Jacques Deval de son roman de même titre). La musique par Kurt Weill a apporté une grande popularité à ces chansons :
    • Les Filles de Bordeaux,
    • Le Grand Lustucru (certainement, pour les paroles, une adaptation du Grand Lustukru, chanson populaire recueillie par Théodore Botrel).
    • Le Roi d'Aquitaine,
    • J'attends un navire,
    • et un chœur, Le Train du Ciel,
    • Enfin, Youkali, à l'origine pièce purement instrumentale (« tango habanera »), fut adaptée en chanson en 1935 par Roger Fernay.
Chansons de film

Contributions à des films[modifier | modifier le code]

Chansons (Roger Fernay est crédité comme compositeur par les fiches BIFI)
Dialogues

Livret d'opéra[modifier | modifier le code]

Ecrits[modifier | modifier le code]

Fiction
Articles de la Revue internationale du droit d'auteur
  • 1953, no 1  : L'invitation de Neuchâtel
  • 1954, no 3  : L'État et les auteurs
  • 1958, no 19  : La cession et le contrat d'édition
  • 1963, no 41  : Droit d'auteur, salaire et droit de grève
  • 1967, no 54  : Œuvres cinématographique et télévisuelles
  • 1970, no 63  : La « recommandation » de Washington
  • 1971, no 70  : Paris 1971, ou les aventures d'un « package deal »
  • 1980, no 104 : Nouvelles des Pays-Bas : La double imposition des redevances de droit d'auteur sera-t-elle un jour supprimée ?
  • 1981, no 109 : Grandeur, misère et contradictions du droit d'auteur
Ouvrages relatifs au droit d'auteur
  • 1950 : Le Théâtre, le cinéma, la radio et le droit d'auteur. – Paris, Imprimerie centrale de presse.- 24 pp, broché.- Préface de Georges Auric.- Localisation : BnF (Richelieu).
    Il s'agit de l'édition du « Rapport moral présenté à l'assemblée générale du Syndicat national des auteurs et des compositeurs de musique le 31 mars 1950 ».
  • 1951 : Cinq ans d’activité syndicale. – Paris, Imprimerie centrale de presse.- 32 pp, broché.- Localisation : BDIC, Nanterre.
    Il s'agit du texte du rapport moral pour le congrès du SNAC en 1951.
  • non daté : Histoire internationale du droit d’auteur des origines à nos jours. – RIDA, sd (réédition : 1974).- Localisation : BnF, BU Cujas Paris, BU Rennes Droit.

Sources[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

La discographie récente concerne les textes écrits sur la musique de Kurt Weill pour Marie-Galante

  • Ute Lemper singt Kurt Weill Vol. 2 (Decca, 1993). Les paroles des chansons (Les Filles de Bordeaux, Le Grand Lustucru, Le Roi d'Aquitaine, J'attends un navire) et un chœur, Le Train du Ciel, sont créditées à Jacques Deval et Roger Fernay ; celles de Youkali au seul Roger Fernay.
  • Kurt Weill - Berlin - Paris - Broadway - 1928-1938, 2 CD (EPM,2000). Quatre chansons (Le Grand Lustucru, J'attends un navire, Le Roi d'Aquitaine, Les Filles de Bordeaux) par Florelle, et une (J'attends un navire) par Lys Gauty. Sur ce CD, le rôle de Roger Fernay est ignoré.
  • Cathy Berberian a enregistré plusieurs fois Le Grand Lustucru (exemple : CD Nel Labirinto della Vocce, Ermitage, 1993).

On peut encore trouver dans le circuit commercial un certain nombre des partitions éditées à l'époque parallèlement aux disques et films.


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Elle est très limitée.

  • Pascal Huynh, Kurt Weill ou la conquête des masses, Actes Sud, Arles, 2000 (page 268).
  • RIDA, 2e livraison de 1983 : une vingtaine de pages ("Roger Fernay, In memoriam") sont consacréeé à la mémoire de Roger Fernay :
    • Roger Fernay (1905-1983) par Claude Masouyé (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, Genève)
    • Hommages de plusieurs personnalités : Jean-Loup Tournier, André Kéréver (Conseil d'État), Jacques Ducoux (Conseil d'État), Marie-Claude Dock (UNESCO), André François (ALAI), Jean-Alexis Ziegler (CISAC), Jean Matthyssens (SACD).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notamment de 1946 à 1951 (cf. Livres, 1951)
  2. Paul Vialar, alors président du SNAC, devenant président de l'IWG.
  3. Gérard Carlier (décédé en 1975) était un scénariste, dialoguiste et parolier français actif des années 1930 aux années 1960. Fiche IMDB.