Roger Coquoin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roger Coquoin
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Autres informations
Distinction
Plaque commémorative à Vienne-en-Arthies.

Roger Coquoin (dit Lenormand)[1], né en 1897 à Gagny et tué par balles en , a été un résistant français, responsable du mouvement Ceux de la Libération.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un grand chimiste, Roger Coquoin suit les traces de son père. En 1929, il est chef du laboratoire de chimie de l'Académie de médecine.

Il rencontre Honoré d'Estienne d'Orves en .

Au début de l'année 1942, il rencontre Maurice Ripoche, chef du mouvement Ceux de la Libération (CDLL). Il devient dès lors un dirigeant de ce mouvement et succède à Ripoche après l'arrestation de ce dernier en .

Il participe à la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR), le , rue du Four à Paris.

Il est compagnon de la Libération.

Hommage[modifier | modifier le code]

Le square Roger-Coquoin à Paris porte son nom.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Coquoin, Roger, Augustin, Léon, Marie », maitron-en-ligne.univ-paris1.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources de l'article[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Debono, article « Roger Coquoin », Dictionnaire historique de la Résistance, Robert Laffont, 2006, p. 395.

Articles connexes[modifier | modifier le code]