Roger Auboin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auboin.

Camille Henri Roger Auboin, né le à Paris 4e et mort à Paris 13e[1], est un économiste français

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est chroniqueur de l’Europe nouvelle, le journal de Louise Weiss, où a écrit également Robert Marjolin. Quand Camille Chautemps succède à Léon Blum et que le ministère de l’Économie nationale est supprimé, et transformé en secrétariat général, il en prend brièvement la tête. Roger Auboin est ensuite directeur de la Banque des règlements internationaux, de 1938 à 1958[2], et l'un des participants du colloque Walter Lippmann. A sa mort, il était vice-président de la Société d'économie politique[3]. Au poste de directeur de la BRI en remplacement de Quesnay il faut un chaud partisan de la politique de rapprochement avec l'Allemagne d'Hitler, vantant même la politique de Shacht président de la Reich Bank. Même en janvier 1939 dans une note transmise à la Banque de France, il ne voyait aucun inconvénient à ce que l'Allemagne occupe les pays développés y compris la France et que le capital qui s'y était accumulé soit mis au service des ambitions hitlériennes. Mieux encore Aubouin joua un rôle essentiel dans la remise à l'Allemagne nazi de l'or autrichien d'abord puis Tchèque après l'Anschluss puis l'écrasement du reste de la Tchécoslovaquie le 15 mars 1939. Les preuves figurent dans les archives de la BRI et en partie dans celles de la Banque de France. Il ne fut aucunement inquiété après la Libération en France. Nourrissant toujours les mêmes conceptions économiques il fut même annonciateur de ce que serait l'Union Européenne lorsqu'il déclara dès 1950, la date mérite d'être mentionnée, que tout ce dont on avait besoin pour parvenir à une parfaite union économique et monétaire était une politique d'assainissement laquelle passe par un écrasement des salaires.[réf. nécessaire]

Publications[modifier | modifier le code]

  • La France face au problème de l'Europe centrale : le projet d'entente danubienne et la défense de l'étalon-or, 1932
  • Rapport annuel sur la situation financière et monétaire de la Roumanie, 1935
  • La Banque des règlements internationaux, 1930-1955, 1955
  • Vingt ans de coopération internationale dans le domaine monétaire, 1938-1958 : exposé fait le 22 septembre 1958 à la Société d'économie politique et de statistique de Bâle
  •  « Vers une politique monétaire moderne : dix années d'expérience et de progrès », numéro spécial de la Revue d'économie politique de novembre 1960, intitulé La Restauration des monnaies européennes.
  • Les Vraies Questions monétaires à l'épreuve des faits, 1973

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives Départementales de Paris en ligne, acte de naissance N° 1891/1012/4e, avec mention marginale du décès
  2. Liste de directeurs de la Banque des règlements internationaux
  3. Journal de la Société statistique de Paris, 1975, p. 320 )