Roger-Louis Junod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roger-Louis Junod, né à Corgémont le 21 septembre 1923, décédé le 9 juillet 2015 à Cortaillod, est un enseignant, écrivain et critique littéraire suisse (jurassien et neuchâtelois : il demeurera toute sa vie très attaché à son Vallon de Saint-Imier et à sa ville de Neuchâtel).

Biographie[modifier | modifier le code]

Roger-Louis Junod, après l'école normale de Porrentruy, fait des études de lettres à l'Université de Neuchâtel. À partir de 1947, il mène de front la triple carrière de professeur de littérature, de critique littéraire et d'écrivain.

Spécialiste de la littérature romande, il est l'un des observateurs les plus attentifs à la scène littéraire romande et a publié de nombreux articles et plusieurs essais, dont une monographie sur Alice Rivaz en 1980. Au début des années 90, il collabore à l'hebdomadaire Coopération et au Service de presse suisse.

On peut distinguer deux périodes dans sa production littéraire : ses premiers romans Parcours dans un miroir (1962), Une ombre éblouissante (1968), Les enfants du roi Marc (1980) mettent en scène des figures d'écrivain en quête d'une œuvre et d'une identité toujours fuyante. Dans ses deux derniers romans, le romancier s'engage pour davantage de justice sociale: Dans le cerveau du monstre (1987) et Nouvelle donne en Arkadia (1993) mettent en accusation le système capitaliste et appellent à un nouveau modèle économique et social.

Époux de la poétesse Lucette Junod.

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • Parcours dans un miroir, (Paris, Gallimard, 1962), roman, postface de Philippe Renaud, Gollion, Infolio, coll. Maison neuve, 2013.
  • Une ombre éblouissante, (Lausanne, L'Âge d’Homme, 1968), roman, postface de Daniel Maggetti, Gollion, Infolio, coll. Maison neuve, 2016.
  • Les Enfants du roi Marc, (Vevey, Bertil Galland, 1980), roman, postface d’Alain Corbellari, Gollion, Infolio, coll. Maison neuve, 2017.
  • Dans le cerveau du monstre, L'Âge d'Homme, Lausanne, 1987, roman.
  • Nouvelle donne en Arkadia, L'Âge d'Homme, Lausanne, 1993, roman .
  • Caléidoscope, Chez l'auteur, 1993, poésie automatique.
  • Mirjana et les siens, édition à la carte, Sierre, 2002, roman.

Sources[modifier | modifier le code]