Rogów Legnicki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rogów Legnicki
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Basse-Silésie
District Legnica
Commune Prochowice
Maire Halina Kołodziejska (2009)
Code postal 59-230
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 00 76 85
Démographie
Population 310 hab.
Géographie
Coordonnées 51° 16′ 00″ nord, 16° 26′ 00″ est
Altitude 90 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Rogów Legnicki

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Rogów Legnicki

Rogów Legnicki est un village qui se situe à proximité de Kawice et Kwiatkowice dans la partie orientale de la commune (gmina) de Prochowice. Les 318 habitants vivent dans les zones rurales. Dans le village il y a un parc avec de beaux arbres, un jardin, aire de jeux. Rogów Legnicki exploite une douzaine de moyennes et petites exploitations, quelques élevages de volailles. La zone est couverte de 5 étangs et d'une grande fabrique d'aliments pour animaux.

La frontière nord-est du village est l'Oder où se trouve une forêt alluviale dans la zone protégée de la vallée.

L'ancien nom du village est Rogau – nom allemand du village est probablement dérivé du mot slave corne, ou le polonais rogacza. Après 1945: Rogow Legnicki

L'histoire du village[modifier | modifier le code]

Le monastère de Lubiąż a acheté une ferme dans Rogowie après la sécularisation de 1820.

Château de Rogów Legnicki

Le ministre prussien du trésor Christian von Rother avait prévu la création d'une résidence familiale et, à donc ordonné la construction du château. La villa a été construite par l'architecte Karla Fredricha Schinkla au début du XIXe siècle.

Les cadastrales à partir du milieu du XIXe siècle, montre qu'aux alentours du château, il y a une autre construction qui devait être une salle de bal. Les deux constructions inexistantes aujourd'hui, ont été détruites par les héritiers et terminées par les russes après 1945.

À la fin du XIXe siècle le village disposait d'une auberge, d'une distillerie, d'une forge et d'une école catholique Filialna.