Roelof Nelissen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Roelof Nelissen
Illustration.
Roelof Nelissen, en .
Fonctions
Vice-Premier ministre néerlandais
Ministre des Finances

(1 an, 10 mois et 5 jours)
Premier ministre Barend Biesheuvel
Gouvernement Biesheuvel I et II
Prédécesseur Johan Witteveen
Joop Bakker (Vice-PM)
Successeur Dries van Agt (Vice-PM)
Wim Duisenberg (Finances)
Ministre pour les Affaires du Suriname
et des Antilles néerlandaises

(6 mois et 22 jours)
Premier ministre Barend Biesheuvel
Gouvernement Biesheuvel I
Prédécesseur Joop Bakker
Successeur Pierre Lardinois
Ministre des Affaires économiques

(1 an, 5 mois et 22 jours)
Premier ministre Piet de Jong
Gouvernement De Jong
Prédécesseur Johan Witteveen
Successeur Harrie Langman
Biographie
Nom de naissance Roelof Johannus Nelissen
Date de naissance (87 ans)
Lieu de naissance Hoofdplaat (Pays-Bas)
Nationalité Néerlandaise
Parti politique CDA
Profession Cadre associatif
Religion Catholique romain
Résidence Laren,
Hollande-Septentrionale

Roelof Johannus Nelissen, né le à Hoofdplaat, est un cadre associatif et homme politique néerlandais membre de l'Appel chrétien-démocrate (CDA).

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre du Parti populaire catholique (KVP), il est secrétaire adjoint, puis secrétaire général, de l'Association des petits entrepreneurs catholiques néerlandais (NRKM) entre et . À partir de , il partage cette fonction avec un mandat de député à la Seconde Chambre des États généraux.

Il devient ministre des Affaires économiques dans le cabinet de coalition de centre droit du Premier ministre chrétien-démocrate Piet de Jong le , sept jours après la démission de Leo de Block.

Le , Roelof Nelissen est nommé vice-Premier ministre, ministre des Finances et ministre pour les Affaires du Suriname et des Antilles néerlandaises dans le premier gouvernement de coalition du Premier ministre chrétien-démocrate Barend Biesheuvel. Il cède son poste de ministre des territoires ultramarins à Pierre Lardinois un an plus tard, le . Il est confirmé dans ses autres fonctions lorsque Biesheuvel forme un exécutif temporaire le suivant.

Réélu député aux élections anticipées qui se tiennent peu après, il se retire de la vie politique en et rejoint alors le secteur privé. En , il devient membre de l'Appel chrétien-démocrate, qui fusionne les trois partis représentant la démocratie chrétienne néerlandaise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]