Rodolphe Belmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rodolphe Belmer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur général
Eutelsat
depuis le
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Autres informations
Distinction

Rodolphe Belmer, né le à Rennes, est un homme d'affaires français, spécialiste en marketing. Il est directeur général du Groupe Eutelsat depuis le . Il est également membre du conseil d'administration de Netflix et président du festival Séries Mania de Lille.

Carrière[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après avoir effectué ses études secondaires au Prytanée national militaire de La Flèche[1], Rodolphe Belmer est diplômé de HEC en 1992.

Conseil stratégique[modifier | modifier le code]

Il a commencé sa carrière chez Procter & Gamble, dans le département marketing. Il travaille ensuite à partir de 1998 chez Mc Kinsey en tant que consulting manager dans le conseil médias, distribution et grande consommation[2].

Canal+[modifier | modifier le code]

Il devient en directeur de la stratégie et du développement de Canal+ Distribution et CanalSatellite avant d'accéder au poste de directeur marketing et stratégie du groupe en . Le de la même année il devient directeur général délégué à la place de Guillaume de Vergès. Il prend une part active à restructurer l'entreprise et à refondre sa ligne éditoriale[3].

Le , il est nommé directeur général du Groupe Canal+ et devient également membre de son directoire[4]. Bertrand Meheut, président du directoire du groupe Canal+, en fait officiellement son "successeur" à la tête de l'entreprise[5].

Dans un courriel interne diffusé le Vivendi annonce que Rodolphe Belmer prend la responsabilité de sa nouvelle entité Vivendi Contents[6]. Le la chaîne annonce son départ de la direction de Canal +[7]. Deux jours plus tard, la Société des réalisateurs de films (SRF, à laquelle appartiennent notamment Laurent Cantet, Pascale Ferran ou Cedric Klapisch) fait part de sa « consternation » à l'annonce de cette nouvelle[8].

Le , Le Figaro annonce que Rodolphe Belmer va présider et animer un comité d'orientation stratégique pour France Télévisions, afin d’étudier les tendances de l’audiovisuel et d’aiguiller la politique stratégique de la nouvelle présidente du groupe audiovisuel public, Delphine Ernotte[9].

Eutelsat[modifier | modifier le code]

Après avoir rejoint le groupe Eutelsat en en qualité de directeur général délégué, la société annonce que Rodolphe Belmer succèdera à Michel de Rosen au poste de directeur général d'Eutelsat Communications à compter du [10].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De 1980 à 1988 selon l'annuaire de l'AAAEPNM (Association amicale des anciens élèves du Prytanée national militaire).
  2. Fiche sur linternaute.com
  3. Rodolphe Belmer : Guillaume II, Stratégies, 20 novembre 2003.
  4. Belmer devient N°2 du groupe Canal+, Le Figaro, 19 octobre 2012.
  5. Amaury de Rochegonde, « Télévision : le contact et la distance », Stratégies,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2020).
  6. Vivendi : Rodolphe Belmer conforté, Le Monde - 14.01.2015
  7. Vivendi conserve « Les Guignols » mais renvoie le numéro 2 de Canal+, Le Monde, 3 juillet 2015
  8. « Des réalisateurs français "consternés" par l'éviction du numéro 2 de Canal+ », sur Le Huffington Post (consulté le 6 juillet 2015)
  9. « Delphine Ernotte recrute Rodolphe Belmer à France Télévisions », sur 20 Minutes (consulté le 24 août 2015)
  10. « Rodolphe Belmer succèdera à Michel de Rosen en qualité de Directeur général d'Eutelsat Communications à compter du 1er mars 2016 », sur Mynewsdesk (consulté le 19 octobre 2015)
  11. « Rodolphe Belmer rejoint le conseil d'administration de Netflix », sur [fr] Netflix Media Center (consulté le 23 janvier 2018)
  12. Par Carine DidierLe 26 avril 2018 à 19h58, « Séries Mania, «un festival mondial et populaire» pour Rodolphe Belmer », sur leparisien.fr, (consulté le 17 février 2020)
  13. Arrêté du 25 septembre 2017 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres