Rodolphe Ackermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rodolphe Ackermann
Rudolph Ackermann.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
FinchleyVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Rudolph AckermannVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfants
Rudolph, II Ackermann (d)
George Ackermann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Rodolphe Ackermann (en allemand : Rudolph Ackermann), né le à Stollberg (Électorat de Saxe) et mort le à Finchley (Londres), est un libraire, inventeur, lithographe, éditeur et homme d'affaires anglo-allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a fréquenté l'école latine de Stollberg, mais son désir d'étudier à l'université a été rendu impossible par son manque de moyens financiers, et il est devenu un sellier comme son père.

Il a travaillé comme sellier et constructeur dans différentes villes allemandes, puis a déménagé à Paris, puis à Londres, où en 1795 il a établi une imprimerie et une école de dessin dans (Le Strand). Rodolphe Ackermann a mis en place une presse lithographique et a commencé un commerce dans les tirages. Plus tard, il a commencé à fabriquer des couleurs et du papier carton épais pour les peintres paysagistes et miniatures.

En 1801, il a breveté une méthode pour rendre le papier et le tissu imperméable à l'eau et a érigé une usine à Chelsea pour le faire. Il fut l'un des premiers à illuminer ses propres locaux avec du gaz. En effet, l'introduction de l'éclairage par le gaz lui devait beaucoup. Après la bataille de Leipzig, Rodolphe Ackermann a recueilli près d'un quart de million de livres sterling pour les victimes allemandes. Il a également breveté la géométrie directionnelle d'Ackermann.

En 1809, il applique sa presse à l'illustration de son Répertoire des arts, de la littérature, du commerce, des manufactures, des modes et de la politique, qui paraît mensuellement jusqu'en 1829, date à laquelle quarante volumes ont paru. Thomas Rowlandson et d'autres artistes notables ont été contributeurs réguliers. Repository a documenté l'évolution de la mode classique dans la robe et les meubles de la Régence. Il a également introduit la mode des annuaires littéraires une fois populaires, commençant en 1823 avec Forget-Me-Not ; et il a publié beaucoup de volumes illustrés de topographie et de voyage, y compris Le Microcosme de Londres, Abbaye de Westminster, Le Rhin (1820) et Le monde en miniature.

Mort le 30 mars 1834, il a été enterré à St Clement Danes dans le Strand, Londres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Rodolphe Ackermann, Microcosm of London (ill. Augustus Charles Pugin et Thomas Rowlandson), 1808. (réédition de 1904 ; voir illustrations sur Wikimedia Commons)
  • (en) Martin Hardie, « Chapter X: Rodolphe Ackermann » dans English Coloured Books, Londres, Methuen & Co et New York, G.P. Putnam & Sons, 1906 (voir p. 96116 avec index des œuvres (p. 310314)
  • (en) S.T. Prideaux, « Chapter VI: Rudolph Ackermann and his Associates » dans Aquatint engraving, Londres, Duckworth & Co. (voir p. 110152 avec index des œuvres p. 374378)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :