Rodolfo Fogwill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rodolfo Fogwill
Fogwill.jpg

Rodolfo Enrique Fogwill

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
QuilmesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Rodolfo Enrique Fogwill (né en 1941 à Buenos Aires, où il meurt le ), qui signe de son seul nom de famille, Fogwill, est un sociologue argentin, nouvelliste et romancier.

Fogwill a été professeur à l'université de Buenos Aires, éditeur d'une collection de livres de poésie, essayiste, et chroniqueur spécialisé dans les sujets de communication, la littérature et la politique culturelle. Il a également dirigé des entreprises de publicité et de marketing.

Le succès de sa nouvelle Muchacha punk, qui a reçu le premier prix dans un concours littéraire important en 1980, a marqué le début d' « une intrigue faite de malentendus et de malchances » (selon ses propres termes) qui l'a amené à se consacrer entièrement à l'écriture. Certains de ses textes ont été publiés dans des anthologies diverses éditées aux États-Unis, à Cuba, au Mexique et en Espagne. Son court roman Los Pichiciegos a été l'un des tout premiers récits à traiter de la guerre des Malouines entre l'Argentine et le Royaume-Uni.

Publications[modifier | modifier le code]

  • El efecto de realidad, 1979, poésies (L'effet de réalité)
  • Las horas de citas, 1980, poésies (Les heures de rendez-vous)
  • Mis muertos punk, 1980, histoires (Mes morts punk)
  • Música japonesa, 1982, nouvelles (Musique japonaise)
  • Los pichiciegos, 1983, roman (traduit aux États-Unis sous le titre Las Malvinas Requiem)
  • Ejércitos imaginarios, 1983, nouvelles (Armées imaginaires)
  • Pájaros de la cabeza, 1985, nouvelles (Des oiseaux dans la tête)
  • Partes del todo, 1990, poésies (Parties du tout)
  • La buena nueva, 1990, roman (La bonne nouvelle)
  • Una pálida historia de amor, 1991, roman (Une pâle histoire d'amour)
  • Muchacha punk, 1992, nouvelles (Jeune fille punk)
  • Restos diurnos, 1993, roman (Restes diurnes)
  • Cantos de marineros en las pampas, 1998, nouvelles (Chansons de marins dans les pampas)
  • Vivir Afuera, 1998, roman (Vivre dehors)
Traductions en français
  • Muchacha punk, traduit par Isabelle Gugnon, Ed. Passage du Nord/Ouest, 2006
  • Sous terre [« Los Pichiciegos, Visiones de une batalla subterránea »], traduit par Séverine Rosset, Ed. Denoël, 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]