Rodolfo Baglioni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un militaire image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un militaire italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baglioni.
Rodolfo II Baglioni
Fonction
Seigneur de Pérouse (d)
-
Titres de noblesse
Comte (contado de Spello et Bettona (d))
-
Prédécesseur
Successeur
Rodolfo II Baglioni
Comte (contado de Spello et Bettona (d))
-
Prédécesseur
Rodolfo II Baglioni
Successeur
Giampaolo II Baglioni (d) et Astorre II Baglioni
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
ChiusiVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Enfant
Giampaolo II Baglioni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Rodolfo Baglioni (ou Ridolfo Baglioni) (né en juin 1512 à Pérouse et mort en mars 1554) est un condottiere italien de la Renaissance issu d'une famille illustre de Pérouse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rodolfo Baglioni a été un condottiere de l'armée du Saint-Empire romain germanique pendant les batailles italiennes de 1542.

Lors de la Bataille de Cérisoles, il a commandé la chevalerie légère florentine.

Il participa aussi à la Bataille de Scannagallo dans les files de l'armée florentine contre Sienne.

Quelques années après la mort de son cousin Gian Paolo Baglioni, il recouvra la souveraine autorité dans Pérouse (1534 et 1540). Il affronta de nouveau le pouvoir papal en chassant le légat pontifical et fut défait par les milices papales conduites par Pier Luigi Farnese.

Privé de ses privilèges et de ses soldats, Rodolfo dut abandonner la ville mettant fin à la seigneurie pérugine.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sir Charles Oman, A History of the Art of War in the Sixteenth Century. Stackpole Books (1999) (ISBN 1853673846)

Sources[modifier | modifier le code]