Rodez Aveyron Football (féminines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rodez AF
Logo du Rodez AF
Généralités
Nom complet Rodez Aveyron Football
Section féminine
Surnoms Les Rafettes
Fondation 1993
Couleurs Jaune et rouge
Stade Stade Paul-Lignon
(5 548 places)
Siège Domaine de Vabre
Route de Conques
12850 Onet-le-Château
Championnat actuel Division 1
Président Drapeau : France Annie CLUZEL
Entraîneur Drapeau : France Sabrina Viguier
Site web www.rodezaveyronfootball.com

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de football féminin 2018-2019
0

La section féminine du Rodez Aveyron Football est un club de football féminin français basé à Rodez et créée en 1993.

Les Ruthénoises atteignent pour la première fois de leur histoire la Division 1 en 2010, après avoir rapidement gravi les échelons depuis la Ligue de Midi-Pyrénées, puisque le club passe de la Division d'Honneur à la Division 1 en seulement cinq saisons, décrochant au passage le titre de Champion de seconde division en 2010.

L'équipe fanion du club, entraînée par Nicolas Bach, participe au championnat de première division pour la 5e saison consécutive et évolue au Stade Paul-Lignon.

Histoire[modifier | modifier le code]

D'un club anonyme à un club de l'élite (1993-2010)[modifier | modifier le code]

Un club régional (1993-2002)[modifier | modifier le code]

Le Rodez Aveyron Football est un club de football qui existe depuis 1929, mais qui pendant plus de 60 ans fut exclusivement masculin. Sa section féminine est créée en 1993 avec des ambitions très limitées, ses aspirations restent concentrées sur la région Midi-Pyrénées pendant une dizaine d'années. Il faut dire qu'à cette époque la région dispose déjà d'un grand club dans l'élite, le Toulouse OAC, qui sera d'ailleurs dominant au niveau national à la fin des années 1990 glanant 4 titres de Champion. Le Rodez FC évolue pendant ce temps en Ligue du Midi-Pyrénées, et noue ses premières rivalités au niveau régional notamment avec l'AS Muretaine et l'ASPTT Albi - le club du Tarn aura d'ailleurs une progression similaire, tous deux montant progressivement en puissance au milieu des années 2000 en conjonction avec l'affaiblissement progressif du club toulousain.

Le premier coup d'éclat du club sera de passer tous les tours régionaux, puis fédéraux, du Challenge de France pour atteindre les 1/16e de finale de la toute première édition de l'épreuve lors de la saison 2001-2002. Le club de Division régionale termine finalement son beau parcours avec les honneurs, aux tirs-au-but contre une équipe du deuxième échelon national, le FCF Monteux.

La première expérience nationale (2002-2003)[modifier | modifier le code]

En 2002, un nouvel échelon est créé au niveau national, la Division 3. Ce nouveau championnat oppose quarante équipes réparties en quatre poules de dix ; le Rodez AF, s'extirpant de la ligue de Midi-Pyrénées pour la première fois, se retrouve dans le groupe C, d'équipes du sud de la France. Les Ruthénoises vivent une saison difficile et finissent bonnes dernières sans avoir obtenu une seule victoire (2 nuls et 16 défaites). Elles sont rétrogradées en Division d'Honneur régionale pour la saison suivante. Elles confirment cependant leur goût pour le Challenge de France, se qualifiant à nouveau pour les 1/16e de finale pour la seconde saison consécutive. Elles y sont éliminées par le Toulouse FC, Champion de France en titre de Division 1, 5 buts à 0.

Le retour en Midi-Pyrénées et la consécration régionale (2003-2006)[modifier | modifier le code]

De retour en Division d'Honneur, les Ruthénoises vivent une première saison blanche mais refont parler d'elles dès l'année suivante, en atteignant cette fois les 1/8e de finale du Challenge de France ; une belle performance pour un club commençant son parcours en qualification au niveau régional. Les joueuses de Franck Plenecassagne, qui a pris la tête de l'équipe en début d'année, passent très proche de l'exploit en ne cédant que 1 but à 0 face au Mans UC de Division 2.

Malgré un parcours décevant en Challenge de France, la saison 2005-2006 sera une année historique pour le club qui remporte pour la première fois le Championnat de DH Midi-Pyrénées et se qualifie pour une nouvelle expérience en Division 3 Nationale.

Le court passage en Division 3 (2006-2008)[modifier | modifier le code]

L'équipe montre de belles dispositions dès sa première saison au troisième échelon. Elle se classe pour la saison 2006-2007[1] en 2e place de son groupe, à 6 points de son rival régional, l'ASPTT Albi, et se qualifie pour le tournoi final de la division. Le tournoi est cependant raté : les Aveyronnaises terminent à la dernière place, derrière l'ASPTT Albi, l'ASC Saint-Apollinaire et le Besançon RC, avec un bilan décevant de deux défaites et un nul[2].

Il ne faut au Rodez AF qu'une saison supplémentaire pour obtenir sa promotion en Division 2. En effet, bien qu'il ne se classe qu'au 6e rang de son groupe en 2007-2008, 4 équipes mieux placées étant des réserves de clubs de divisions supérieures[3], il accroche la deuxième place qualificative pour le tournoi final, derrière l'AS Muret. Les Ruthénoises terminent à la troisième et dernière place qualificative pour la Division 2, à 3 points de l'AS Algrange et à égalité de points avec l'AS Muret et le RC Flacéen Mâcon[4].

Cette même année, l'équipe réalise sa meilleure performance en Challenge de France. Elle atteint les quarts de finale de la compétition, en sortant sur sa route le FF Nîmes MG (D3), le Gandalou FC (DH), le rival albigeois (D2), 5 buts à 0, puis aux tirs-au-but le VGA Saint-Maur. Elle est finalement stoppée par l'ogre lyonnais (D1), Champion de France en titre, sur le score de 5 buts à 0.

Le court passage en Division 2 (2008-2010)[modifier | modifier le code]

L'équipe de Franck Plenecassagne ne prendra également que deux ans pour franchir le palier de la Division 2. La Division 2 comporte, pour la saison 2008-2009, deux groupes de 12 équipes ; le Rodez AF se retrouve dans le Groupe A des clubs du sud-ouest de la France en compagnie de clubs de la ligue Midi-Pyrénées qu'il connait très bien comme l'ASPTT Albi et l'AS Muretaine. Le club fait une saison excellente pour un promu, et se classe 2e en fin d'exercice, juste derrière l'ESOFV La Roche-sur-Yon, relégué de Division 1 la saison précédente, et loin devant le Tours FC.

C'est donc avec un statut de favori que le club entamera la saison 2009-2010. L'équipe ne décevra pas et remporte son groupe composé d'équipes du sud-est de la France, 6 points devant son dauphin, l'AS Muretaine. Les Ruthénoises n'auront concédé qu'une défaite de toute la saison (1 but à 0 sur le terrain du FCF Monteux) et présentent un bilan impressionnant de 16 victoires pour 5 matchs nuls et 1 défaite, ce qui lui permet également de décrocher le titre de Champion de France de Division 2 devant Le Mans UC, vainqueur de l'autre groupe. Le club remporte également cette saison sa première Coupe du Midi-Pyrénées.

Les Ruthénoises dans l'élite du football féminin français (2010- ~ )[modifier | modifier le code]

Les promesses d'une première saison réussie (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Comme à son habitude, le Rodez AF va réaliser une excellente première saison dans sa nouvelle division. Les Ruthénoises finissent certes loin des 4 équipes qui dominent outrageusement le Championnat déjà depuis plusieurs années : l'Olympique lyonnais, le Paris SG, le Montpellier HSC et le FCF Juvisy, mais elle glanent une 6e place prometteuse derrière l'AS Saint-Étienne, installées confortablement à 7 points du premier relégable. Elles quittent par ailleurs le modeste Stade de Vabre en début de saison pour évoluer désormais au Stade Paul-Lignon, comme la section masculine du club qui joue CFA.

La normalisation dans l'élite (2011- ~ )[modifier | modifier le code]

Maurine Haupais lors de PSG-Rodez en mai 2015.

Les trois saisons suivantes sont moins bonnes que la première, mais verront le club s'installer dans la durée dans l'élite du football féminin français. Dans un championnat de plus en plus compétitif, avec pourtant une victoire de plus que la saison précédente, l'équipe se sauve de la relégation de seulement deux points devant le FCF Hénin-Beaumont, premier relégable, lors de la saison 2011-2012. Prenant en charge l'équipe-fanion masculine à partir de l'année suivante, une page se ferme à la fin de cette saison avec le départ de Franck Plenecassagne, avec qui l'équipe a passé toutes les divisions depuis la Division d'Honneur régionale en seulement 5 saisons.

Les Ruthénoises finissent la saison suivante à la même 8e place du Championnat. Elles sont cette fois beaucoup plus loin de la relégation, avec 11 points d'avance sur le premier relégable : le FC Vendenheim. Ce ne sera pas le cas lors de la saison 2013-2014 : elles gagnent une place (7e), mais ne terminent à nouveau qu'à deux points de la zone de relégation, dans une année très compétitive dans le bas du tableau où seulement 6 points départagent au classement final le 5e (EA Guingamp) du premier relégable (FCF Hénin-Beaumont). Après trois 1/8e de finale consécutifs, le club réussit à atteindre le deuxième quart de finale de Coupe de France de son histoire en éliminant tour à tour, le Toulouse FC (D2), l'AS Muretaine (D1) et le FCE Arlac (DH). Elles cèdent finalement à domicile d'un seul but (Camille Catala, 19e) face au FCF Juvisy (D1).

Dates clés[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le palmarès de l'équipe féminine du Rodez AF comporte un championnat de France de seconde division.

Le tableau suivant liste le palmarès du club actualisé à l'issue de la saison 2013-2014 dans les différentes compétitions officielles au niveau national et régional.

Palmarès du Rodez Aveyron Football section féminine
Compétitions nationales Compétitions régionales

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant retrace le parcours du club depuis sa création en 1993.

Parcours du club saison par saison
Édition Division 1 Division 2 Division 3 Divisions Régionales Coupe de France
1993-2001 - - ...
2001-2002 - - ... 1/16e de finale
2002-2003 - - 10e (Gr. C) - 1/16e de finale
2003-2004 - - - ... ...
2004-2005 - - - ... 1/8e de finale
2005-2006 - - - Champion
DH Midi-Pyrénées
...
2006-2007 - - 2e (Gr. B)
4e (Tournoi Final Gr. B)
- ...
2007-2008 - - 6e (Gr. B)
3e (Tournoi Final 2)
- 1/4 de finale
2008-2009 - 2e (Gr.A) - - 1/16e de finale
2009-2010 - Champion
1er (Gr. A)
- - 2e tour fédéral
2010-2011 6e - - 1/8e de finale
2011-2012 8e - - 1/8e de finale
2012-2013 8e - - 1/8e de finale
2013-2014 7e - - 1/4 de finale
2014-2015 7e - - 1/4 de finale
2015-2016 5e - - Demi-finale
2016-2017 8e - - 1/4 de finale
2017-2018 9e - - 1/8e de finale
2018-2019 - -

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnages emblématiques du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : France Christiane Treziere(2005 à 2009)
  • Drapeau : France Pierre Doutre (2009 à 2012)
  • Drapeau : France Jean-François Teffo (2012 à 2013)
  • Drapeau : France Bernard Dimech (2013 à 2014)
  • Drapeau : France Annie Cluzel (2014 à ~ )

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : France Franck Plenecassagne (2004 à 2012)
  • Drapeau : France Élodie Woock (2012 à 2013)
  • Drapeau : France Nicolas Bach (2013 à 2015 )

Joueuses emblématiques d'hier et d'aujourd'hui[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : France Séverine Cabec (10 saisons au club qui l'a formé, dans l'équipe lors des montées en D3, D2 et D1)
  • Drapeau : France Amélie Fabries (11e saison au club qui l'a formé, dans l'équipe lors des montées en D3, D2 et D1)
  • Drapeau : France Anne-Sophie Ginestet (8e saison au club qui l'a formé, internationale française junior, dans l'équipe lors des montées en D2 et D1)
  • Drapeau : France Manon Guitard (8 saisons au club qui l'a formé, internationale française junior, dans l'équipe lors des montées en D2 et D1, évolue aujourd'hui au Toulouse FC)
  • Drapeau : France Alexia Pascal (8e saison au club qui l'a formé, internationale française junior, dans l'équipe lors des montées en D2 et D1)
Voir la catégorie : Joueuse du Rodez AF.

Autres Équipes[modifier | modifier le code]

  • Jeunes :
    • 1 équipe Championnat National Féminin -19 ans
    • École de foot
  • Autres :
    • 1 équipe réserve en DH Midi-Pyrénées

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :