Rodange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Michel Rodange.

Rodange
Rodange
Administration
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Circonscription Sud
Canton Esch-sur-Alzette
Commune Pétange
Code postal L-4801 (Liste détaillée)
Démographie
Population 5 498 hab. (09/03/2009)
Géographie
Coordonnées 49° 33′ nord, 5° 50′ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Luxembourg
Voir sur la carte administrative du Luxembourg
City locator 15.svg
Rodange
Géolocalisation sur la carte : Canton d'Esch-sur-Alzette
Voir sur la carte administrative du Canton d'Esch-sur-Alzette
City locator 15.svg
Rodange
Géolocalisation sur la carte : Canton d'Esch-sur-Alzette
Voir sur la carte topographique du Canton d'Esch-sur-Alzette
City locator 15.svg
Rodange

Rodange (en luxembourgeois : Réiden op der Kor Écouter et en allemand : Rodingen) est une section de la commune luxembourgeoise de Pétange située dans le canton d'Esch-sur-Alzette.

La cité tire sa notoriété de l'industrie métallurgique ainsi que de celle de la vente de carburant et autres produits « moins cher ». On y parle le luxembourgeois bien que le français soit également fort utilisé de par la proximité avec la Belgique et la France. L'afflux d'immigrants portugais a également amené la langue portugaise à être de plus en plus utilisée.

Rodange possède la particularité d'être située le long de deux frontières luxembourgeoises : celle avec la Belgique et celle avec la France. Le tripoint transfrontalier se situe au sud-ouest de la cité, jouxtant Athus (province de Luxembourg, Belgique) et Mont-Saint-Martin (département de Meurthe-et-Moselle, France).

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Rodange est située à l'extrême sud-ouest du Grand-Duché de Luxembourg le long des frontières belge et française où se situe le tripoint Belgique-France-Luxembourg. Les villes frontalières créant ce tripoint sont Athus (Belgique) et Mont-Saint-Martin (France).

En tant que section de la commune de Pétange, Rodange fait partie de l'agglomération transfrontalière du pôle européen de développement.

Localités environnantes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Aubange (B) Athus (B) Pétange Rose des vents
Mont-Saint-Martin (F) N Niederkorn
O    Rodange    E
S
Longlaville(F) Saulnes (F) Lasauvage

Géologie[modifier | modifier le code]

Rodange est située au bout de la région des « Terres Rouges » qui tire son nom de la couleur de son sol. Elle jouxte également les cuestas de Lorraine qui forment la frontière entre la Belgique et la France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rodange fut, depuis le début, étroitement liée à la présence d'une ancienne forteresse celte, rénovée par les Romains vers -50, sur le site du Titelberg.

Avant la convention du 16 mai 1769, Rodange était un village du Barrois, rattaché au bailliage de Villers-la-Montagne[1].

Bien plus tard le village trouva son expansion grâce à la métallurgie et à la sidérurgie avec l'installation des premières grandes usines au XIXe siècle. Cependant cette activité, après avoir fait la richesse de bon nombre de localités environnantes, est actuellement en déclin dans toute la région.

Démographie[modifier | modifier le code]

Rodange compte 5 519 habitants en , soit 35,12 % de la population pétangeoise[réf. nécessaire].

Économie[modifier | modifier le code]

La métallurgie[modifier | modifier le code]

Le moulin à scories en 1913.
L'usine ArcelorMittal, toujours en activité.

À Rodange se situe l'une des deux usines métallurgiques luxembourgeoises du groupe Arcelor Mittal (l'autre se situant à Schifflange)[2]. L'immense complexe est l'un des rares vestiges de cette activité, autrefois florissante, dans la région. Cependant au vu de la crise de la sidérurgie dans le bassin lorrain, de nombreux doutes reviennent régulièrement quant à la survie de l'usine. En effet, la plupart des grandes usines de ce type ont fait faillite à la fin du XXe siècle, comme ce fut notamment le cas pour son ancienne sœur et associée: l'usine d'Athus.

Le marché des carburants et autres[modifier | modifier le code]

Du aux taxes plus basses sur le prix des carburants, alcools, tabacs etc. au Grand-Duché du Luxembourg, une économie locale s'est développée dans la vente de ces derniers. Ainsi donc une partie de la route de Longwy n'est dédiée qu'aux stations-services de diverses marques. On en compte plus d'une dizaine de part et d'autre de la rue, où viennent chaque jour faire le plein de nombreux usagers étrangers, principalement belges et français, mais également bon nombre de camions en transit ou provenant du Pôle européen de développement.

Les offres avantageuses des banques luxembourgeoises, notamment par rapport au secret bancaire, attirent également bon nombre d'étrangers désireux de profiter de ces services dans les différentes agences installées dans la cité.

Le Pôle européen de développement[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Le Train 1900[modifier | modifier le code]

Outre le site archéologique du Titelberg et celui du Fond-de-Gras, Rodange possède un train touristique appelé « Train 1900 » qui circule sur la ligne Pétange - Fond-de-Gras - Doihl[3].

Un autre train touristique circule également de Dhoil à Rodange via Fond-de-Gras: le « Minièresbunn ».

Autres[modifier | modifier le code]

Rodange est située non loin du petit village typique de Lasauvage.

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Amalberge

La population rodangeoise est majoritairement catholique[réf. nécessaire]. L'église est dédiée à sainte Amalberge.

Transports[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Rodange est située le long de la RN 31 (l'avenue de l'Europe, appelée régulièrement « la collectrice »), qui devient l'autoroute A13, la reliant à quatre voies à Differdange, Esch-sur-Alzette et Luxembourg-Ville.

Elle est également située non loin des nationales belges N88 (vers Athus et Virton) et N81, la reliant à la E411 d'un côté vers Arlon et Bruxelles et de l'autre vers Longwy et Metz.

Réseau ferroviaire[modifier | modifier le code]

Rodange dispose d'une gare ferroviaire sur les lignes « 6 G », « 6 H » et « 6 I » du réseau luxembourgeois des chemins de fer.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Rodange dispose d'un complexe sportif appelé PIKO pour « Piscine Kordall »[4]. Il regroupe en fait une piscine à toit rétractable (ciel ouvert lorsqu'il fait bon, et sous toit lorsqu'il le fait moins), des terrains de football et un espace de détente autour de la piscine composé d'une plage d'herbe et de terrains de beach-volley.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Durival, Description de la Lorraine et du Barrois, tome second, Nancy, 1779.
  2. « Les installations métallurgiques de Rodange et Schifflange », sur Ares.lu
  3. « Le Train 1900 », sur Site officiel..
  4. « La PIKO », sur Site internet officiel de la commune de Pétange

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]