Rock the Casbah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le film franco-marocain, voir Rock the Casbah (film).
Page d'aide sur l'homonymie Pour le film israélien de Yariv Horowitz, voir Rock the Casbah (film, 2012).
Rock the Casbah
Single de The Clash
extrait de l'album Combat Rock
Face B Long Time Jerk
Sortie 11 juin 1982
Durée 3:43
Genre Dance-punk[1], new wave[2],[3]
Auteur Joe Strummer
Mick Jones
Compositeur Topper Headon
Producteur Lee Perry

Singles de The Clash

Pistes de Combat Rock

Rock the Casbah est l'une des chansons les plus connues de The Clash, sortie pour la première fois en 1982 sur leur album Combat Rock. Il s'agit d'un de leurs rares morceaux à avoir atteint le top 10 aux États-Unis, atteignant la 8e position du Billboard Hot 100[4] et constitue l'un des plus grands succès du groupe[5].

Origines de la chanson[modifier | modifier le code]

La chanson évoque l'interdiction de la musique rock en Iran sous l'Ayatollah Khomeini[4]. Elle raconte l'histoire fictive de la population s'opposant à l'interdiction et « ébranlant la Casbah » (« Rock the Casbah »), conduisant l'Ayatollah à ordonner le bombardement des fêtards par des avions de chasse (les pilotes finissant par écouter du rock par la radio de leur cockpit, au lieu d'exécuter les ordres).

Le batteur Topper Headon joue un rôle majeur dans l'écriture de la chanson[6]. Alors qu'il se trouve seul dans les studios, il commence à composer la partie instrumentale en associant différents instruments à une mélodie qu'il a déjà imaginée au piano. Dans le documentaire Westway to the World de Don Letts, il explique que pendant ces séances de répétition, il se met à jouer de la batterie, de la basse et du piano. Il affirme que bien qu'il pensât simplement jouer son morceau pour le groupe, sa performance a été enregistrée à son insu. Du coup, tout ce que les autres membres ont eu à rajouter se trouve être la partie de guitare et le chant[7].

Analyse[modifier | modifier le code]

La chanson ne fait pas mention nominativement de l'Iran, ni d'un autre pays islamique. Les paroles contiennent un mélange de termes arabes, d'hébreux, hindis et d'Afrique du Nord tels que sharif, bédouin, sheikh, kosher, raga, muezzin et casbah[8],[9].

Impact politique[modifier | modifier le code]

En 2006, le magazine National Review dresse un top 50 des Chansons de rock les plus conservatrices, où Rock the Casbah apparait à la 20e place du classement. Ceci est dû à sa popularité auprès des soldats durant la guerre du Golfe et la Guerre d'Irak[10].

Suite aux attaques du 11 septembre 2001, Rock the Casbah est une des chansons listées comme inappropriées par Clear Channel Communications[11].

La chanson fut encore choisie pour être diffusée à l'issue du discours d'Aléxis Tsípras célébrant la victoire historique de la gauche radicale aux élections législatives grecques du 25 janvier 2015.

Clip[modifier | modifier le code]

Fidèles à leur habitude, les Clash réalisent un clip avec un budget modeste. Filmé à Austin au Texas par Don Letts, il montre un musulman, interprété par Bernie Rhodes et un juif hassidique, auquel Mark "Frothler" Helfont prête ses traits, dansant du ska à travers les rues, souvent suivis par un tatou. Ces scènes sont entrecoupés par des extraits du groupe chantant devant un puits de pétrole[12].

Le ton humoristique de la vidéo correspond à la chanson, bien qu'il soit facile de lire les pitreries du musulman et du Juif comme un désir pour de meilleures relations entre les Israéliens et les Arabes.

Pour le tournage, Headon est en cure de désintoxication[13]. Dans le documentaire Joe Strummer : The Future Is Unwritten, Headon admet qu'avoir visionné le clip avec « quelqu'un d'autre à ma place, jouant ma chanson »[14] est très difficile pour lui et l'enfonce encore plus dans la dépression et la drogue.

Dans le clip, les membres du groupe, déguisés en soldats, jouent dans le désert :

  • Paul Simonon en béret rouge britannique,
  • Terry Chimes en béret vert,
  • Mick Jones en soldat du désert, avec le visage caché.

Single[modifier | modifier le code]

La version américaine du single contient un mixage différent de la chanson de l'album. La basse est plus prononcée. De même, lorsque Joe Strummer crie « Of that crazy casbah jive » à la fin du troisième couplet, le mot « jive » est suivi pendant quelques secondes par un écho.

Mustapha Dance, qui est présente sur de nombreuses sorties du single, est une version instrumentale de la chanson.

Le single a connu plusieurs sorties, toutes avec des pochettes différentes, dans différents formats et accompagnées d'une autre face B[15].

Année Face B Format Label Pays
1982 Rock the Casbah 45 tours Epic 34-03245 Drapeau du Canada Canada/Drapeau des États-Unis États-Unis
1982 Mustapha Dance 45 tours Epic 49-03144 Drapeau du Japon Japon
1982 Mustapha Dance 45 tours CBS/Sony Records Inc. 07.5P-191 Drapeau des États-Unis États-Unis
1982 Mustapha Dance 45 tours Epic 49-03144 Drapeau du Canada Canada
1982 Mustapha Dance 45 tours CBS A112479 Drapeau de l'Angleterre Angleterre
1982 Red Angel Dragnet 45 tours Epic 34-03245 Drapeau du Canada Canada
1982 Long Time Jerk 45 tours Epic 34-03245 Drapeau des États-Unis États-Unis
1982 Mustapha Dance 45 tours CBS A 13-2479 Drapeau de l'Angleterre Angleterre
1982 Long Time Jerk 45 tours Epic 15-05540 Drapeau des États-Unis États-Unis
1991 Mustapha Dance 45 tours Columbia 656814-7 Drapeau de l'Angleterre Angleterre
1991
  1. Mustapha Dance
  2. The Magnificent Dance
Maxi 45 tours Columbia 656814-6 Drapeau de l'Angleterre Angleterre
1991
  1. Mustapha Dance
  2. The Magnificent Dance
CD Columbia 656814-2 Drapeau de l'Angleterre Angleterre

Classements[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1982–1983) Meilleure
position
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[16] 3
Drapeau du Canada Canada (50 Singles)[17] 17
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[18] 8
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[19] 13
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Dance Club Play)[18] 8
Drapeau des États-Unis États-Unis (Top Tracks)[18] 6
Drapeau de la France France (IFOP)[20] 2
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[21] 4
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[22] 21
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[23] 21
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[24] 30
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[25] 16
Classement (1991) Meilleure
position
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[26] 22
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre VRT Top 30)[27] 21
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[28] 10
Drapeau de la Pologne Pologne (Classements Singles)[29] 16
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[30] 15

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Classement (1982) Position
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[31] 41
Classement (1983) Position
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[32] 52
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[33] 83

Reprises[modifier | modifier le code]

Plusieurs groupes possèdent leurs propres versions de Rock the Casbah :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 12 Of The Most Underrated Punk Songs of All-Time », GIANT,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Combat Rock – Overview », sur AllMusic (consulté le 29 août 2013) : « dance-inflected new wave pop of "Rock the Casbah" »
  3. (en) Michael Keefe, « Combat Rock (CD) – The Clash », sur Amoeba.com (consulté le 29 août 2013) : « ragga-tinged new wave anthem "Rock the Casbah" »
  4. a et b (en) « Rock the Casbah by The Clash Songfacts », sur Songfacts.com (consulté le 15 février 2008) : « This was The Clash's biggest United States hit and along with "Train In Vain," one of only 2 that reached the Top 40. »
  5. « The Clash », sur MCM.net,‎ (consulté le 16 février 2008) : « Lors de la sortie de Combat Rock en 1982, Terry Chimes revient dans le groupe à la place de Topper Headon. Le single Rock the Casbah fait envoler les ventes de l'album. »
  6. (en) Richard Dion, « Topper Headon », sur Chez.com (consulté le 16 février 2008) : « Headon allait peu contribuer à la composition des chansons du groupe, sauf pour leur plus grand succès radio aux États-Unis, "Rock The Casbah", en 1982. »
  7. (en) Don Letts, The Clash: Westway to the World, Sony Music Entertainment - Dorismo - Uptown Films, (ISBN 0738900826, OCLC 49798077)
  8. (en) « Rock the Casbah », Combat Rock Lyrics, sur Londonsburning.org (consulté le 15 février 2008)
  9. (en) « THE CLASH – ROCK THE CASBAH LYRICS », Combat Rock Lyrics, sur Sing365.com (consulté le 15 février 2008)
  10. (en) John J. Miller, « Rockin' the Right – The 50 greatest conservative rock songs », sur National Review Online,‎ (consulté le 16 février 2008) : « “Rock the Casbah,” by The Clash.
    After 9/11, American radio stations were urged not to play this 1982 song, one of the biggest hits by a seminal punk band, because it was seen as too provocative. Meanwhile, British Forces Broadcasting Service (the radio station for British troops serving in Iraq) has said that this is one of its most requested tunes. »
  11. (en) « Songs with Questionable Lyric », sur Hitsdailydouble.com (consulté le 16 février 2008)
  12. Marcus Gray, The Clash: Combat Rock, Camion Blanc, , 317 p. (ISBN 978-2-9101-9620-2), p. 293 :

    « Don Letts a rapidement organisé le tournage de la vidéo pendant la tournée et, pour coller au thème du Moyen-Orient, Bernie Rhodes et Mark "Frothler" ont été costumés en arabe et en juif respectivement. »

  13. (en) David Y. Hudson, « MTV Rockumentary Part 2 », Inteview de Joe Strummer, Mick Jones et Kurt Loder,‎ (consulté le 16 février 2008) : « Despite the chart success all wasn't especially ell with the Clash. Joe Strummer disappeared for a month forcing the cancellation of a British tour. And when he returned drummer Headon dropped out with a drug problem. So original drummer Terri Chimes was re-recruited and the Clash took off once again for the USA. »
  14. « someone else at my place, playing my song »
  15. (en) « Rock the Casbah / Mustapha Dance by The Clash », Reviews and Ratings, sur Rateyourmusic.com (consulté le 16 février 2008)
  16. (en) bulion, « Forum – ARIA Charts: Special Occasion Charts – CHART POSITIONS PRE 1989 », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté le 19 décembre 2013)
  17. (en) « Top Singles – Volume 37, No. 21, January 22 1983 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 19 décembre 2013)
  18. a, b et c (en) « Combat Rock – Awards », sur AllMusic, Rovi Corporation (consulté le 19 décembre 2013)
  19. (en) « CASH BOX Top 100 Singles – Week ending JANUARY 29, 1983 », sur Cashboxmagazine.com,‎ (consulté le 19 décembre 2013)
  20. (en) « Song artist 531 - The Clash », sur tsort.info (consulté le 19 avril 2015)
  21. (en) Charts.org.nz – The Clash – Rock The Casbah. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 19 décembre 2013.
  22. (nl) Nederlandse Top 40 – The Clash - Rock The Casbah search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40. Consulté le 19 décembre 2013.
  23. (nl) Dutchcharts.nl – The Clash – Rock The Casbah. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 19 décembre 2013.
  24. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 19 décembre 2013.
  25. (en) Swedishcharts.com – The Clash – Rock The Casbah. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 19 décembre 2013.
  26. (nl) Ultratop.be – The Clash – Rock The Casbah. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 19 décembre 2013.
  27. (nl) « Rock The Casbah – THE CLASH », sur Top30-2.radio2.be, VRT (consulté le 19 décembre 2013)
  28. (en) « The Irish Charts – All there is to know », IRMA (consulté le 19 décembre 2013)
  29. (pl) « ROCK THE CASBAH – The Clash », sur LP3.polskieradio.pl, Nowe Media, Polskie Radio S.A. (consulté le 19 décembre 2013)
  30. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 19 décembre 2013.
  31. (en) BigKev, « Forum - ARIA Charts: Special Occasion Charts – Top 100 End of Year AMR Charts – 1980s », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté le 19 décembre 2013)
  32. (en) « Billboard Top 100 – 1983 », sur Longboredsurfer.com, The Longbored Surfer (consulté le 19 décembre 2013)
  33. (en) « The CASH BOX Year-End Charts: 1983 », sur Cashboxmagazine.com,‎ (consulté le 19 décembre 2013)
  34. (en) « Tica – Rock the Casbah (Smith & Mighty Steppers mix) », sur Last.fm (consulté le 18 février 2008)
  35. (en) « BBC – Africa On Your Street – Features – Rachid Taha », AFRICA ON YOUR STREET Celebrating African Music in the UK, sur Bbc.co.uk,‎ (consulté le 19 février 2008) : « The band were later joined by special guest Mick Jones from The Clash who performed on 'Rock El Casbah' and then stayed on stage for the remainder of the show. »
  36. (en) Tim Cumming, « A riotous night for peace », A riotous night for peace, sur The Independent et Stop the War Coalition,‎ (consulté le 19 février 2008) : « ...for the night's grandstanding conclusion, the Clash legend Mick Jones strides on in a skinny black suit and plays probably the most exciting guitar he has delivered in years. He and the band are brilliant on Taha's definitive take on "Rock the Casbah", for which the audience goes berserk. »