Rock hongrois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

L'introduction de cet article est soit absente, soit non conforme aux conventions de Wikipédia (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Ces motifs sont peut-être précisés sur la page de discussion. — Découvrez comment faire pour en améliorer la rédaction.

Le rock hongrois apparaît au début des années 1960.

Les premiers groupes importants sont Illés (en), Metro (en) et Omega. À l'époque, le rock est désapprouvé par les autorités hongroises communistes qui censurent les groupes dans les années 1970. Omega est ainsi interdit d'enregistrer et part en Allemagne où il devient célèbre. Le supergroupe LGT (en) se forme à partir de membres d'autres groupes.

Pendant la période hippie des années 1970, il était impossible de trouver des drogues en hongrie tel que le LSD ou bien du cannabis qui, aux États-Unis, ont joué un rôle important dans la création musicale de l'époque (en particulier l'acid rock). En revanche, seul l'alcool jouait le rôle de réelle drogue, allié aux plantes locales pseudo-hallucinogènes.

Malgré cela, le courant psychédélique a bien eu lieu.

Groupes et musiciens[modifier | modifier le code]

Groupes célèbres : Kampec Dolores, Ektomorf, Omen (hu), Ossian (hu), Alvin és a Mókusok, Kispál és a Borz (en), Quimby, 30y...