Rochers de Naye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la montagne image illustrant la Suisse
Cet article est une ébauche concernant la montagne et la Suisse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Rochers de Naye
Rochers de Naye en hiver
Rochers de Naye en hiver
Géographie
Altitude 2 042 m
Massif Alpes bernoises (Alpes)
Coordonnées 46° 25′ 55″ nord, 6° 58′ 34″ est
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Riviera-Pays-d’Enhaut
Ascension
Voie la plus facile Chemin de fer Montreux-Glion-Rochers de Naye
Géologie
Roches Calcaires

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Rochers de Naye

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Rochers de Naye

Les rochers de Naye sont une montagne des Alpes suisses située sur les communes de Veytaux, Villeneuve et Montreux[1] dans le canton de Vaud.

Situation[modifier | modifier le code]

Culminant à 2 042 mètres d'altitude, ils sont, géologiquement, composés essentiellement de roches calcaires de la Nappe des Préalpes médianes. Ils sont accessibles à pied, en train ou à ski. Il y a une grande variété d'itinéraires et des points de vue sur le lac Léman, les Alpes vaudoises, valaisannes, bernoises et françaises.

On peut notamment voir les sommets voisins de la dent de Jaman et de la Cape aux Moines, le Jura romand, une grande partie des Préalpes fribourgeoises et des Alpes vaudoises avec le massif des Diablerets, l'Oberland bernois avec le trio Eiger-Mönch-Jungfrau ainsi que le mont Dolent et l'aiguille Verte dans le massif du Mont-Blanc.

Les rochers de Naye accueillent un espace consacré à l'observation des marmottes, appelé « Marmottes Paradis » et composé de sept parcs ou l'on peut voir des marmottes venant d'Asie, d'Europe et d'Amérique. Durant l'été, le jardin alpin la « Rambertia » est accessible. Destiné à la culture des plantes de montagne du monde entier, ce jardin comprend environ mille espèces de fleurs et de plantes[2].

Un sentier part vers l'est en direction de la grotte de Naye et de la Rambertia.

Un mat comprenant de nombreuses antennes de télécommunication occupe le sommet.

Accès[modifier | modifier le code]

On peut accéder au sommet des rochers de Naye soit à pied, soit par le chemin de fer Montreux-Glion-Rochers de Naye, une ligne de chemin de fer longue de 10,36 km, à voie unique à crémaillère qui couvre en 55 minutes une dénivellation de 1 600 mètres et qui dessert aussi Glion et Caux. Il s'agit de la plus haute voie ferrée du canton. La gare sommitale abrite aussi un restaurant et un hôtel. Il n'y a pas d'accès pour les automobiles au-delà de Caux.

Domaine skiable[modifier | modifier le code]

Rochers de Naye
Une vue aérienne de la station serait la bienvenue.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Riviera-Pays-d'Enhaut
Site web www.goldenpass.ch
Géographie
Coordonnées 46° 25′ 52″ nord, 6° 58′ 34″ est
Massif Préalpes vaudoises
Altitude 1 050 m (Caux)
Altitude maximum 2 031 m
Altitude minimum 1 354 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 6
Téléskis 4
Fils neige 1
Débit 1 700 (personnes/heure)
Pistes
Nombre de pistes 7
     Noires 1
     Rouges 2
     Bleues 2
     Vertes 2
Total des pistes 8 km
Installations
Nouvelles glisses
1 snowpark
Ski de fond
Total des pistes 5 km

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Rochers de Naye

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Rochers de Naye

Le domaine skiable est accessible depuis le parking payant de Montreux ou depuis les petits parkings gratuits de Glion et Caux, et ce uniquement avec le train à crémaillère qui part toutes les heures. La seule exception est le petit téléski pour débutants de Caux, qui est situé immédiatement au niveau du parking.

Le domaine, relativement peu fréquenté et subventionné pour rester compétitif[réf. nécessaire] par rapport à ses concurrents locaux qui sont reliés par la route, est composé de deux sous-domaines non reliés entre eux autrement que par le train.

Depuis la saison 2015-2016 un abonnement annuel unique permet de skier aux Pléiades et aux Rochers de Naye, incluant les trains Vevey-Les Pléiades et Montreux-Les Rochers-de-Naye[3].

La saison hivernale prend fin en général à la fin mars.

Rochers de Naye

Il s'agit du sous-domaine sommital, situé entre 1 830 et 2 021 mètres d'altitude, sur une zone entièrement au-delà de la forêt. Il est desservi par deux vieux téléskis, dont le plus long dédouble le second téléski sur sa partie supérieure. Deux pistes de niveau de difficulté facile — très larges sur la partie haute et étroites comme une route sur la partie inférieure — sont desservies, ainsi qu'un petit snowpark. La combe de Nayes offre quelques possibilité de ski hors-pistes. L'école suisse de ski y propose des cours collectif de ski et de snowboard[4]. La gare des Rochers de Naye accueille également un restaurent avec service à table et self-service comprenant une terrasse, le tunnel d'accès au restaurent panoramique situé dans la paroi rocheuse de la montagne et une boutique souvenir. Un hébergement en yourte est également proposé[5].

Jaman

Séparé du sous-domaine sommital par la large barre des rochers de Naye, il est desservi par un unique téléski qui a été reconstruit en 2003 en remplacement d'une arbalète. Les pistes y sont situées de part et d'autre de la limite de la forêt, entre 1 354 et 1 750 mètres d'altitude. Du fait du dénivelé plus important mais aussi de la typologie du terrain, de nombreuses possibilités de ski hors piste y sont offertes. Les pistes y sont relativement étroites et pentues sur le bas. Les pistes qui partent de la zone la plus élevée sont accessibles depuis l'arrêt de train de la Perche, situé quasiment au pied de la paroi rocheuse. L'impératif de devoir attendre chaque heure le passage du train explique que cette partie supérieure soit très peu fréquentée. Ce même arrêt de la Perche est le point de départ pour l'itinéraire à ski de la piste du Diable, qui permet aux skieurs expérimentés de rejoindre Caux à travers champs et forêts sur un terrain de fait non entretenu par des dameuses mais sécurisé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rochers de Naye (VD) - Veytaux sur map.geo.admin.ch
  2. Pauline Nerfin, « Jardin alpin, dites-vous ? Oui, mon cher, jardin alpin. Des rocailles, un chalet suisse, même on pourrait dire oberlandais, qu’est-ce que vous voulez de plus helvétique et de plus montagneux ? », Art+Architecture en Suisse, no 3,‎ , p. 54-65 (ISSN 1421-086X)
  3. Claude Béda, La Riviera propose enfin un abonnement régional, 24 Heures, 16 novembre 2015.
  4. Cours, École suisse de ski Montreux Riviera.
  5. Activités aux Rochers-de-Naye, MOB.

Carte nationale de la Suisse, Montreux (feuille 1264), 1:25000, Swisstopo.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :