Rochebaudin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rochebaudin
Rochebaudin
Le village de Rochebaudin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Canton Dieulefit
Intercommunalité Communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux
Maire
Mandat
Jean-Paul Lemee
2015-2020
Code postal 26160
Code commune 26268
Démographie
Gentilé Rochebaudinois, Rochebaudinoises
Population
municipale
121 hab. (2016 en diminution de 1,63 % par rapport à 2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 34′ 52″ nord, 5° 02′ 01″ est
Altitude Min. 250 m
Max. 972 m
Superficie 7,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Rochebaudin

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Rochebaudin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rochebaudin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rochebaudin
Liens
Site web rochebaudin.fr

Rochebaudin est une commune française située dans le département de la Drôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Pont-de-Barret Félines-sur-Rimandoule Rose des vents
N Félines-sur-Rimandoule
O    Rochebaudun    E
S
Eyzahut Le Poët-Laval

Rochebaudin est située à 12 km au nord de Dieulefit (bureau centralisateur du canton) et à 25 km à l'est de Montélimar.

Les communes les plus proches sont Félines-sur-Rimandoule, Pont-de-Barret et Eyzahut. La commune est arrosée par la Rimandoule.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Village datant du XIIIe siècle, on y retrouve encore des traces de fortifications médiévales.

Son histoire est étroitement liée à celle des Seigneurs de Montoison[1], de la famille des Clermont-Tonnerre, qui étaient les seigneurs et barons de Rochebaudin. La dernière représentante de cette branche, dont la filiation s'étend sur douze générations, est Cécile de Clermont-Montoison, née en 1814, qui épousa en 1841 Gaspard, duc de Clermont Tonnerre.

XVe siècle : Antoine de Clermont, baron de Montoison, seigneur de la Rochebaudin et gentilhomme de la chambre du Roi, mari de Catherine Adhemar, dès le 6 février 1498, fille de Baudouin Adhemar, seigneur de Saint-Gervais et de Beatrix de Veic.

XVIe siècle : François-Antoine de Clermont, petit-fils d'Antoine de Clermont, baron de la Rochebaudin, dit la Roche-Montoison, mestre de camp d'un régiment d'infanterie, gentilhomme de la chambre du Roi par lettres du 17 janvier 1583, mourut à Libourne le 31 mai 1586, sans laissé d'enfant de Louise de Moreton, fille de Sébastien de Moreton, seigneur de Chabrillan (la veuve se remaria le 22 juillet 1587 à Hercules de Tholon, seigneur de la Laupie et de Viniobres).

XVIIe siècle : Antoine-François de Clermont, petit-neveu de François-Antoine de Clermont, marquis de Montoison, baron de la Rochebaudin, mari de Marguerite de la Boutière dès le 18 décembre 1643, fut colonel d'infanterie en Italie, servit au siège de la Vilette et de Valence, ainsi qu'à la plupart des guerres de Louis XIII et Louis XIV, se trouva à la bataille de la Valée-d'Espin, puis servit en 1642 aux sièges et prises de Nice, de la Paille et de Tortonne en qualité de lieutenant des gardes du duc d'Orléans.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

mairie de Rochebaudin

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Gérard Sylvestre    
2014 2015 Francis Jean DVG Retraité
5 juin 2015 En cours
(au 30 juillet 2015)
Jean-Paul Lemee[2]    

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Finances locales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 121 habitants[Note 1], en diminution de 1,63 % par rapport à 2011 (Drôme : +4,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
311266387420403389353375366
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
347344351358357365349356321
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
315281276212178163147143146
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
140106687469111120122123
2013 2016 - - - - - - -
120121-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame-de-Sénisse de Rochebaudin

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de la Maison Royale de France, et des grands officiers de la Couronne, par Anselme de Sainte-Marie et Ange de Sainte-Rosalie
  2. « Le conseil municipal et les intercommunalités », Mairie de Rochebaudin (consulté le 17 avril 2016).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.