Roche Bobois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Roche Bobois
logo de Roche Bobois

Création 1960
Fondateurs Familles Roche et Chouchan
Personnages clés Guillaume Demulier (Président du Directoire), François Roche (Président du Conseil de Surveillance), Eric Amourdedieu (DG), Martin Gleize (Directeur International), Nicolas Roche (Directeur des collections), Antonin Roche (Directeur Filiales Paris)
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan French Art de Vivre
Siège social Paris
Drapeau de France France
Activité Ameublement
Produits Mobilier
Effectif 792[1]
Site web http://www.roche-bobois.com/

Chiffre d'affaires Groupe : Volume d'affaire : 459 millions d'euros hors taxes. Chiffre d'affaires consolidé : 257 millions d'euros hors taxes.

Roche Bobois est une entreprise française fondée en 1960.

Roche Bobois figure parmi les leaders mondiaux du mobilier design haut de gamme. Le chiffre d'affaires par sources de revenus se répartit comme suit :

  • ventes des magasins détenus en propre : 224,7 millions d'euros (87,4 %) : détention, à fin 2018, de 116 magasins, dont 94 sous l'enseigne Roche Bobois et 22 sous l'enseigne Cuir Center ;
  • redevances des magasins franchisés : 11,6 millions d'euros (4,5 %) : 215 magasins, dont 159 sous l'enseigne Roche Bobois et 56 sous l'enseigne Cuir Center ;
  • commissions payées par les fabricants : 10,3 millions d'euros (4,0 %) ;
  • ventes de services de transport et de services logistiques : 10,4 millions d'euros (4,1 %).

Le 6 juillet 2018 la société entre en Bourse[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1950, Philippe et François Roche tiennent une boutique à Paris[1]. Jean-Claude et Patrick Chouchan ont de leur côté la boutique Au Beau Bois[1] dans la même ville.

En 1960, ils font connaissance[3] au salon de Copenhague. L'idée est d'arrêter la fabrication de meubles[1] et d'importer le mobilier scandinave à Paris. Les Roche et Chouchan décident d'adjoindre à leurs magasins de meubles des boutiques « cadeaux » pour vendre de l'accessoire scandinave. Ces boutiques sont appelées « Compléments d'objets » : textiles, vaisselle, tapisserie y sont vendus, de plus un étage est consacré à la prise en charge de chantiers de rénovation et aménagement. La marque Roche Bobois naît.

1961 : Réalisation de la première campagne publicitaire au niveau national, dans le magazine Elle sous la marque Rochebobois[1] ; la seconde campagne utilisera Boboisroche[1] ; Elles vont se succéder au rythme de deux par an pendant près de 50 ans.

Réalisation du premier catalogue commun et création de leur réseau national sous forme de franchise, sans pour autant posséder d'outil de production propre ce qui est un modèle inédit pour l'époque[4].

1965 : Ouverture du premier magasin à l’étranger, en Belgique.

En 1970, Philippe Roche et une équipe rencontrent Hans Hopfer au cours d'un voyage en Allemagne. Son canapé pour « vivre au ras du sol » lancé en 1971 sous le nom de « Lounge »[5] est depuis 1990 la vente no 1 mondiale de Roche Bobois sous le nom de « Mah Jong »[6].

1973 Ouverture du premier magasin au Canada.

1974 Ouverture du premier magasin Roche Bobois aux États-Unis et en Espagne.

Années 1980, développement de l'offre avec la collection Les Provinciales pour les nouveaux propriétaires de maisons de campagne.

Années 1990, création de la collection Les Voyages pour répondre à la tendance du mobilier ethnique.

1990 Accord commercial pour l'Italie avec Antonio Picardi

1992 Ouverture du premier magasin en Italie à Naples

1999 Lancement de son premier site Internet.

Début du XXIe siècle : deux évolutions marquantes pour Roche Bobois

  • Développement international avec l'implantation de magasins dans le monde.
  • Développement de partenariats avec des designers, architectes et créateurs qui imaginent et créent des meubles et objets pour la marque.

2004 Ouverture du premier magasin en Chine. Ouverture du centième magasin à l’étranger

Depuis 2009 organisation d'un concours itinérant de design à l’étranger, mené d’abord en Chine, au Maroc, et en 2012 au Royaume-Uni. L’objectif est de faire appel aux talents locaux autour d’un thème. De cette démarche est par exemple issu le projet de chaise AVA en injection : conçue par un designer chinois, fabriquée par un producteur italien[4].

Décembre 2011, Philippe Roche, cofondateur de l’enseigne d'ameublement Roche Bobois, meurt à l'âge de 77 ans.

À partir de 2011, Roche Bobois présente une nouvelle collection exclusive tous les six mois[réf. souhaitée]. La marque est présente dans 45 pays, à travers 250 magasins[1] dont 80 filiales.

L'année 2012 est marquée par une progression significative à l'international[7] : pour la première fois, Roche Bobois réalise plus de la moitié de son chiffre d'affaires à l'international[1]. Cette croissance est notable en Amérique du Nord. Ce marché historique, où la marque est implantée depuis 1974, devient le second réseau de Roche après la France avec 80 millions de dollars de ventes l'an dernier avec les six boutiques canadiennes[8]. Le magasin de New York-Madison est désormais le premier de la marque[1].

La même année, Roche Bobois fait pour la première fois de la publicité à la télévision avec un fil institutionnel et le spot baptisé « Jubilation »[9].

Des ouvertures de magasins ont eu lieu à Londres, Stuttgart, Tenerife et Moscou. En 2014, Roche Bobois, qui a changé d'actionnaire minoritaire en 2013, compte plus de 250 magasins dans 46 pays et a programmé une douzaine d’ouvertures sur l’exercice à venir (États-Unis, Allemagne, Inde, Pérou, Roumanie, Corée du Sud)[10],[11].

En 2015, Roche Bobois confirme son attachement aux domaines artistiques et culturels notamment en tant que mécène du Pavillon France de l’Exposition universelle de Milan.

L’année suivante, en 2016, Roche Bobois conçoit une collection inédite avec l’architecte Jean Nouvel. Cette année-là, la marque connaît un fort développement avec 10 nouvelles ouvertures dont 8 à l’international, notamment au Guatemala et en Inde.

En 2017, La marque s’implante au Japon à Tokyo et compte désormais sur un réseau de plus de 250 magasins dans 54 pays.

Cette même année, Roche Bobois célèbre le dixième anniversaire de la bibliothèque Legend, dessinée par Christophe Delcourt, première collection entièrement éco-conçue de la marque française.

En 2018, Roche Bobois présente une nouvelle collection conçue par le designer hollandais Marcel Wanders.

Designers[modifier | modifier le code]

Roche Bobois développe ses collections en collaboration avec de nombreux designers, architectes et créateurs.

Dans les années 1980, des grands noms de designers se succèdent : Hans Hopfer, l'architecte italien Luigi Gorgoni.

Il faut ensuite attendre les années 2000 pour retrouver des collaborations avec des designers :

  • Collection Métropolis des 40 ans de Roche Bobois par Iosa Ghini
  • Collection Ping Pong de Paola Navone
  • Canapé Comète de Vladimir Kagan
  • Collection Rive Droite de Christophe Delcourt, qui signera plus tard la bibliothèque Legend
  • Ligne Speed Up de Sacha Lakic
  • Table basse Cute Cut[12] par Cédric Ragot
  • Collection Furtif de Daniel Rode
  • Collection Assemblage de Stéphan Lebrun
  • Collection de mobilier par Ora-ïto

Certaines de ces créations étaient présentées lors de Mobi Boom au musée des arts décoratifs de Paris[13],[14].

Des créateurs ou des marques de mode ont également décidé d'apporter leur univers personnel à Roche Bobois : Kenzo Takada, Missoni[15], Ungaro, Jean Paul Gaultier[16] et Sonia Rykiel et Christian Lacroix.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i Martine Gilson, « L'indémodable "French touch" », Le Nouvel Observateur, no 2549,‎ , p. 112
  2. « ROCHE BOBOIS valorisé 198 millions pour son introduction en Bourse », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juillet 2018)
  3. Roche Bobois, 50 ans de design par Philippe Trétiack - Éditions du Chêne
  4. a et b Le succès de l’édition à la française alliée à un modèle original de distribution
  5. Maison.com Roche Bobois : 50 ans d’audace créative
  6. Maison.com Maison.com
  7. Le Figaro Roche Bobois s'impose en dehors de ses frontières
  8. Les échos
  9. « Roche Bobois renforce sa stratégie média avec un nouveau spot publicitaire », sur Libre Service Actualités,
  10. Lsa- Commerce et consommation «Roche Bobois, fort à l’international, plus faible en France»
  11. Le Point Les Trois cartes de Roche-Bobois LSA, le 20 février 2014
  12. Marie Claire Maison
  13. Culture France2 Mobi Boom, le mobilier des trente Glorieuses - France 2
  14. Les arts décoratifs l'exposition
  15. Canapé Rythme Missoni Home pour Roche Bobois - Marie Claire Maison.com
  16. Jean-Paul Gaultier habille Roche Bobois

Liens externes[modifier | modifier le code]