Rocé (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rocé.
Rocé
Description de cette image, également commentée ci-après
Rocé au Bataclan, le 10 décembre 2013.
Informations générales
Nom de naissance José Youcef Lamine Kaminsky
Naissance
Bab El Oued, Alger, Drapeau de l'Algérie Algérie
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap français
Instruments Voix
Années actives Depuis 1996
Labels Chronowax/Espionnage, No Format!, Big Cheese Records, Hors Cadres

Rocé, de son vrai nom José Youcef Lamine Kaminsky, né en 1977 à Bab El Oued en Algérie, est un rappeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Né à Bab El Oued dans le centre d'Alger, d'une mère algérienne et d'un père russe né en argentine, le résistant et anticolonialiste Adolfo Kaminsky[1],[2], Rocé arrive en France à l'âge de 4 ans et grandit à Thiais, dans le Val-de-Marne[3].

Rocé grandit à Thiais (département 94). D'abord repéré par Manu Key (Mafia K'1 Fry) qui l'invite à inclure un morceau Respect , sur l'album La rime urbaine (1996), de son groupe, Different Teep, Rocé livre ensuite en 1998 deux maxi-singles, Pour l'horizon / De ma haine à ta haine et Ricochets / Encore et encore, chez Chronowax/Espionnage, le label de DJ Mehdi. Ce dernier inclut On s'habitue, sur Espion - l'EP paru en 2000. En 1999, il apparait sur la compilation Première classe vol. 1 sur le titre La vérité blesse aux côtés du groupe 113 et de Rodriguez aka Jeap12 du groupe Less du Neuf. La même année, il apparaît sur le titre Un parmi des millions, notamment avec Kohndo, sur l'album Le Réveil de Koma.

Top départ (2001)[modifier | modifier le code]

En 2001, son premier album, Top départ, est publié sur Chronowax[4],[5]. Deux clips vidéo en sont extraits : Changer le monde réalisé par Kourtrajmé[4],[6], et On s'habitue réalisé par Alexander Wise. La pochette de l'album est réalisée par Sature. Il fait participer les rappeurs J.L. et Manu Key en featuring. En 2006, lors d'un entretien avec Abcdrduson, il explique avoir publié Top départ pour « tourner une page » : « Si j’ai dit ça, en 2006, c’est que j’ai eu la sensation d’être allé au bout de ma démarche avec Top Départ [...] Par la suite, j’ai eu envie d’aller vers des styles musicaux différents. Mais c’est une évolution, je ne pense pas que les êtres humains soient figés. Ça ne m’empêchera pas de faire autre chose à l’avenir, ou au contraire, d’y revenir[6]. »

Identité en crescendo (2006)[modifier | modifier le code]

En 2006 sort le deuxième album de Rocé, Identité en crescendo, sur No Format!, distribué par Universal Jazz. Cet album est coécrit avec Djohar Sidhoum-Rahal alias Raqal le Requin, musicienne, écrivaine, poétesse. Il s'agit de la seule expérience d'une femme coauteure de texte d'un rappeur et créditée comme telle dans l'histoire du rap français. Il fait notamment participer Archie Shepp au saxophone, le trompettiste Jacques Coursil, le guitariste Potzi, le batteur Antoine Paganotti. La pochette est réalisée par Alexander Wise, elle est tirée d'une peinture de Jay One (BBC)[7]. Dans l'album, il y rend hommage à son père, Adolfo Kaminsky[8]. L'album atteint la 137e place des classements français[9].

L'Être humain et le Réverbère (2010)[modifier | modifier le code]

Rocé photographié en 2013.

L'Être humain et le Réverbère est publié le sur le label Big Cheese Records, inauguré par le single Si peu comprennent[10]. Les clips vidéo de Si peu comprennent et de Des questions à vos réponses sont réalisés par Quentin Lestienne. Une deuxième version du clip Des questions a vos réponses est réalisée par Alexander Wise. Enfin, le clip de L'être humain et le réverbère est réalisé par Tcho Antidote. La pochette est réalisée par Jean-Baptiste Mondino. Rocé y joue lui même du violon sur le morceau L'être humain et le réverbère, et quelques basses sur d'autres morceaux. L'album atteint la 72e place des classements français[9].

Gunz n'Rocé (2013)[modifier | modifier le code]

Gunz'N'Rocé, est publié le [3] sur le label Hors Cadres. La pochette est réalisée par l'artiste Berberism et le graphiste Tcho/Antidote. Le single "En Apnée" est composé par Dj Karz, le clip vidéo est réalisé par Tcho/Antidote. Le clip du single "Assis sur la lune" est réalisé par le collectif "Le grand saut".

Le texte du morceau "Habitus" a été publié plusieurs fois dans des manuels scolaires de section SES, et certains professeurs le font étudié en première année de sociologie. L'album atteint la 115e place des classements français[9].

Par les damné.e.s de la terre (2018)[modifier | modifier le code]

En 2018, il compile sur un disque Par les damné.e.s de la terre des titres interprétées en français par des artistes issus des anciennes colonies, des diasporas et de la France ouvrière. Ce sont des morceaux datant des années 60 aux années 80 que Rocé a voulu retrouver afin de leur redonner sens et de faire entendre aux nouvelles générations l'histoire et les combats de leurs aînés, à travers la musique. Ce disque a eu un echo médiatique en France [11] et aux États-Unis (voir The NY Revue of Book) . https://horscadres.bandcamp.com/album/par-les-damn-e-s-de-la-terre


Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rocé en concert samedi 1er juin à La Dynamo », sur maad93.com (consulté le 10 mai 2016).
  2. Sarah Kaminsky, Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire, Paris, Calmann-Lévy, (ISBN 978-2702140321).
  3. a et b « Habitus – Rocé », sur chroniquemusicale.com, (consulté le 10 mai 2016).
  4. a et b « Rocé, la redéfinition du rap hardcore », sur lepoing.net (consulté le 10 mai 2016).
  5. « Chronique - Rocé - Top départ », sur Les Inrocks (consulté le 10 mai 2016).
  6. a et b « Rocé - Top Nouveau Départ », sur Brain Magazine, (consulté le 10 mai 2016).
  7. Pierre Siankowski, « Chronique - Rocé - Identité en crescendo », sur Les Inrocks, (consulté le 10 mai 2016).
  8. « Rocé : L'être humain et le réverbère », sur temoignagechretien.fr, (consulté le 10 mai 2016).
  9. a b et c (en) « Rocé - discographie », sur lescharts.com (consulté le 25 mars 2013).
  10. Benjamin Mialot, « Chronique - Rocé : L'être humain et le réverbère », sur Les Inrocks, (consulté le 10 mai 2016).
  11. Jacques Denis, « Rocé redonne voix aux damnés de la terre », sur Libération, (consulté le 1er décembre 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :