Robin Hartshorne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robin Hartshorne
Robin Hartshorne.jpg

Robin Hartshorne en 2005

Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (77 ans)
BostonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse

Robin Hartshorne (Robert Cope Hartshorne), né le 15 mars 1938 à Boston, est un mathématicien américain spécialiste de géométrie algébrique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hartshorne a été Putnam Fellow (en) en 1958 et a étudié à Harvard auprès de David Mumford et Oscar Zariski, ainsi qu'à Paris auprès de Jean-Pierre Serre et Alexandre Grothendieck. En 1963, il a soutenu à Princeton son Ph. D., Connectedness of the Hilbert Scheme, encadré par John Coleman Moore et Oscar Zariski, puis il a été Junior Fellow à Harvard, où Grothendieck donnait lui aussi régulièrement des conférences et séminaires[1]. Il a été professeur à Harvard, puis à partir de 1970 à Berkeley. Il a aussi été professeur invité à Paris au Collège de France et à Kyoto, où il donnait ses conférences en japonais. En 1979, il a reçu le prix Steele pour son livre Algebraic Geometry.

Hartshorne est marié à une psychothérapeute ; ils ont deux enfants. il joue du shakuhachi et c'est un alpiniste expérimenté.

Œuvre[modifier | modifier le code]

En 1997, Hartshorne a résolu par la négative le problème de Zeuthen (de), mis à prix en 1901 par l'Académie des sciences du Danemark (est-ce que toute famille de courbes irréductibles sans singularités de l'espace projectif3 possède des courbes limites constituées de segments de droites ? ).

Son traité de géométrie algébrique est un ouvrage de référence. Il y utilise le langage de Grothendieck des schémas. Il traite entre autres des courbes elliptiques, des surfaces algébriques et des conjectures de Weil.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Note et références[modifier | modifier le code]

  1. Ses exposés sur la cohomologie locale (en) coécrits avec Grothendieck à Harvard en 1961 ont été publiés en 1967 : Local Cohomology, LNM 41, Springer, 1967 (ISBN 978-3-540-03912-9).

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Robin Hartshorne » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]