Roberto Khatlab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roberto Khatlab
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Roberto Khatlab est un chercheur et écrivain brésilien, né en 1960 à Maringá au Paraná, naturalisé libanais. Il est directeur du Centre des études et cultures de l’Amérique Latine à l’université Saint-Esprit de Kaslik[1] au Liban.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • As viagens de d. Pedro II : Oriente Médio e África do Norte, 1871 e 1876, (Les voyages de l'empereur du Brésil d. Pedro II: Moyen-Orient et Afrique du Nord 1871 et 1876), Benvirá (Saraiva) São Paulo, 2015.
  • Líbano. Um oásis no Oriente Médio, Guia turístico, histórico, arqueológico, religioso e cultural (Liban, Une oasis au Moyen-Orient. Guide touristique, historique, archéologique, religieux et culturel), Beirute-São Paulo, 2013.
  • Les Libanais dans le monde. Vision socioculturelle et historique, ed. Dar Saer Mashrek, Beyrouth 2012.
  • +130 anos da emigração libanesa no Brasil (+130 ans de l’émigration libanaise au Brésil), Ed. ACBL, São Paulo, 2010
  • Cristãos árabes? (Chrétiens arabes ?), Ed. Ave Maria, São Paulo, 2009
  • Beirute, capital mundial do livro 2009, (Beyrouth, capital mondial du livre, 2009), Ed. ACBL, São Paulo, 2009
  • Lebanese Migrants in Brazil, An Annotated Bibliography (L’émigration libanaise au Brésil. Bibliographie commentée), Édition NDU Press, Notre Dame University, Beyrouth, 2005.
  • Lula, min Aamel ila Raiss al-Barazil (Lula, d'un Ouvrier pour Président du Brésil (langue arabe)), Ed. Dar Al-Farabi, Beyrouth, Liban, 2003.
  • Maria no Islã (Marie dans l'Islam) ( Portugais), Ed. Ave Maria São Paulo, 2003.
  • Mahjar, Saga Libanesa no Brasil (Mahjar, Saga Libanaise au Brésil), Dhākirat Lubnān fī al-Brāzīl : sūsiyūlūjīyā īqūnūghrāfīyah (bilingue Portugais/Arabe), Ed. Mokhtarat, Beyrouth, 2002.
  • Líbano, Guia turístico e cultural (Liban, guide touristique et culturel) (Portugais), Rio de Janeiro, 2000 (3 éditions).
  • Lebanon, Business and Travel Guide (Anglais, Français, Arabe, Espagnol et Portugais), Beyrouth, 2000.
  • Brasil-Líbano, amizade que desafia a distância (Brésil-Liban, l'amitié qui défie les distances), Ed. EDUSC, São Paulo, 1999, traduit en arabe, Ed. Dar Al-Farabi, Beyrouth, 2000.
  • Al-Brāzīl-Lubnān : ṣadāqah tataḥaddī al-masāfāt : dhākirah wa-istihrāḍ tārīkhī, (Brésil-Liban, l'amitié qui défie les distances), Edititona Dar Al-Farabi, Beirut, 2000
  • As Igrejas Orientais, católicas e ortodoxas, Tradições vivas (Les Églises Orientales, Catholiques et Orthodoxes, traditions vivantes) (Portugais), Ed. Ave Maria, São Paulo, 2 édition, 2006.
  • Sa Majesté le Café (Français et Arabe), Beyrouth, 1993
  • Os Melquitas (Église Grec-Melquite catholique), Ed. EGMC, São Paulo, 1993.

Traduction en Portugais[modifier | modifier le code]

  • Collection de 12 brochures touristique du Ministère du Tourisme Libanais, Beyrouth, Tripoli, Byblos, Sidon, Tyr, Zahle, Baalbeck, Anjar, Cedres, Beit Eddine, Echmoun, Valle de Kadisha, 2000.
  • Les lieux de Cultes Chrétiens au Liban (Os lugares de cultos cristão no Líbano), Ministère du Tourisme Libanais, 2000
  • Líbano – Expo'98 Lisboa, Ministère du Tourisme Libanais, 1998

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Hommage du Ministre des Affaires Etrangeres et des Emigres du Liban, Gebran Bassil. I Conference Potential de la Diaspora Libanaise, Sao Paulo nov. 2016
  • Medaille "Amigo da Marinha" (Ami de la Marine)Brasilienne. Comandant de la Marine du Bresil, Amiral Eduardo Bacellar Leal Ferreira, en presence du Ministre de la Defense du Bresil, Raul Jungmann, en visite au Liban. Port de Beyrouth, le 2 novembre 2016.
  • Diplome de Reconnaissance de l'Instituto de Cultura Brasil- Líbano, Rio de Janeiro, juin 2016
  • 2002 : Said Akl, Liban – livre : Liban, guide touristique et culturel.
  • 2005 : Notre Dame University, Liban - livre. Lebanon Migrants in Brazil[2]
  • 2009 : Congratulation pour les études sur l'émigration arabe. Chambre des députes de Maricá, Rio de Janeiro.

Références[modifier | modifier le code]