Roberto Gañan Ojea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
PulPul
Description de l'image Roberto Gañán Ojea (Pulpul) (Ska-P) (Ruhrpott Rodeo 2013) IMGP8816 smial wp.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Roberto Gañan Ojea
Naissance (48 ans)
Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale Chanteur, Guitariste
Genre musical Ska, punk rock, ska punk
Instruments Guitare, chants
Années actives depuis 1988
Labels AZ Records
RCA Records
BMG Music Spain S.A
Site officiel Sitio de Pulpul en Ska-P.com

Roberto Gañán Ojea (plus connu sous le nom de « Pulpul ») est un chanteur et guitariste espagnol né à Madrid le 20 février 1971. Il est le leader et membre fondateur du groupe de ska punk espagnol Ska-P

Biographie[modifier | modifier le code]

Il grandit dans le quartier de Belmonte, à Madrid. À l'âge de 12 ans, il s'intéresse à la musique. Il souhaite apprendre la batterie mais, faute d'argent, n'y parviendra pas. Il commence alors à apprendre la guitare, sur une Talmus au look très Heavy, beaucoup influencé par les groupes de punk basques tels que Kortatu, La Polla Records ou Barricada. Il passait alors des jours entiers à jouer des mélodies de Leño, Eskoburto ou La Polla Records.

À l'âge de 17 ans, avec ses amis, il fonde le groupe « Erotica », avec lequel il remporta 2 concours : « El Villa de Vallekas » et le « Certamen de jovenes musicos de Ciudad Lineal ».

Plus tard, avec Pipi, il s'acheta une guitare et avec leurs copains Pony, Gelete et Carlos, ils commencèrent à composer leurs propres chansons et à mettre en pièces l'atelier du père de Pipi, qui plus tard les chassa car ils avaient fendu le plafond.

Puis, petit à petit, il chante dans des groupes différents, en tant que leader, chanteur, soliste mais n'est pas convaincu. En s'inspirant du rock radical basque combatif et engagé de Kortatu ou La Polla Records, il fonde avec ses amis Pako, Kogote, Julio et Yanclas, plus tard complété par celui qu'il considère comme son frère : Pipi, le groupe de ska punk Ska-P, qui répète dans une petite salle de Vallecas

Le groupe connait des débuts difficiles, composent et répètent des chansons comme « Como un Rayo », dédiée à l'équipe de football Rayo Vallecano. Rattrapé par les problèmes financiers dans sa famille, Pulpul se retrouve confronté au choix de continuer la musique, sans laquelle sa vie n'aurait plus de sens, ou travailler pour subvenir aux besoins de sa famille, vivant dans un milieu modeste, notamment sa mère, veuve, et sa grand-mère. Malgré cette situation, il s'obstina à continuer la musique et a alors décidé d'en vivre.

Puis, avec des albums comme, en 1996, avec El Vals del Obrero, ou en 1998 Eurosis, Ska-P acquiert une renommée internationale avec des textes revendicateurs sur les inégalités sociales, les problèmes sociaux, la mondialisation, le racisme, la pauvreté ou encore la légalisation du Cannabis.

Le groupe enchaîne tournées et albums jusqu'en 2005, où, en pleine popularité, Pulpul décide de s'écarter du groupe pour voir grandir sa petite fille. Le groupe se met alors entre parenthèses, et chacun des membres font de même, excepté Pipi qui, de son côté, fonde le groupe The Locos et Joxemi avec No Relax.

Entre 2005 et 2008, Pulpul écrit 17 chansons, et ainsi les membres du groupe se réunissent à nouveau pour enregistrer l'album Lagrimas y Gozos. Le groupe part en tournée à travers le monde, avec des textes devenus de plus en plus graves et revendicateurs, plus éloignés de l'esprit festif des premiers albums.

Souffrant de problèmes auditifs, dont des acouphènes, à la fin de la tournée de l'album 99% en 2014, Pulpul est contraint de prendre du repos.

Liens Externes[modifier | modifier le code]