Roberta Bondar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Roberta Bondar
Image illustrative de l’article Roberta Bondar

Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Sélection 1er groupe du Conseil national de recherches Canada, 1983
Naissance (73 ans)
Sault-Sainte-Marie, Canada
Occupation précédente Neurologue, scientifique, professeure, auteure, photographe, astronaute
Durée cumulée des missions 8 jours, 1 heure, 14 minutes
Mission(s) Discovery (STS-42)
Insigne(s) Sts-42-patch.png

Roberta Bondar, O.C. ( à Sault-Sainte-Marie, en Ontario) est la première astronaute canadienne et la première neurologue dans l'espace[1]. Après plus d'une décennie en tant que chef de médecine aérospatiale, Bondar devient consultante et conférencière pour les communautés médicales et scientifiques et dans le monde des affaires.

Bondar a reçu plusieurs distinctions incluant l'Ordre du Canada, l'ordre de l'Ontario, la "NASA Space Flight Medal", l'intronisation dans le Temple de la renommée médicale canadienne et dans le Temple de la renommée internationale de la femme[1]. Bondar a également reçu 24 doctorats Honoris causa[1].

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Bondar naît à Sault-Sainte-Marie (Ontario) le 4 décembre 1945[2]. Son père est un employé de la ville et sa mère est une enseignante[2]. Bondar aime tant la science que son père lui construit un laboratoire dans leur sous-sol lorsqu'elle est en 7e année[2]. Elle y fait des expériences avec des éprouvettes que son père lui procure et un microscope que son oncle lui offre[2]. Dès l'âge de 8 ans, Bondar est fascinée par l'espace. Elle et sa sœur, Barbara, se construisent même une station spatiale et un vaisseau spatial[1]. Elle sait alors qu'elle veut exercer trois profession : médecin, scientifique et astronaute[2]. Pendant son adolescence, elle gagne plusieurs prix incluant la deuxième place à l'expo-science[2]. Ce projet lui permet même de travailler pendant l'été pour le Ministère des Pêches et des Océans du Canada.

Roberta Bondar obtient un baccalauréat en sciences avec spécialisation en zoologie et en agriculture à l'Université de Guelph en 1968, une maitrise des sciences avec spécialisation en pathologie expérimentale de l'Université Western Ontario en 1971 ainsi que deux doctorats, le premier en neurobiologie à l'Université de Toronto en 1974, le deuxième en médecine à l'Université McMaster en 1977. Elle est également plongeuse autonome et parachutiste accréditée[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Dr Bondar commença à travailler à l'Hôpital général de Toronto puis à l'Université de Western Ontario. En 1982, elle accepte un poste de professeur adjointe de médecine à l'Université McMaster[2]. Parallèlement, elle devient directrice d'une clinique qui se spécialise en sclérose en plaques[2].

Vol réalisé[modifier | modifier le code]

Elle commence son entraînement pour devenir astronaute en 1984, et en 1990 elle est choisie pour être spécialiste de charge utile dans la première mission internationale du laboratoire de microgravité (IML-1). Elle vole sur la navette Discovery de la NASA lors de mission STS-42 du 22 au 30 janvier 1992, au cours de laquelle elle réalisa des expériences dans le laboratoire spatial Spacelab.

La docteure Bondar quitta l'Agence spatiale canadienne en 1992 pour poursuivre ses recherches. Elle est actuellement la présidente de l'Université de Trent.

En 1992, elle est décorée officière de l'Ordre du Canada. En 1998, elle est introduite au temple de la renommée médicale canadienne. Elle fut également admise à l'Ordre de l'Ontario.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Wearing, Judy., Roberta Bondar : Canada's first woman in space, Crabtree Pub. Co, (ISBN 9780778725404, 0778725405 et 9780778725497, OCLC 601145780, lire en ligne)
  2. a b c d e f g et h Webb, Michael, 1949-, Roberta Bondar : une scientifique dans l'espace, Éditions de la Chenelière, (ISBN 2893101569 et 9782893101569, OCLC 28344060, lire en ligne)
  3. « Biographie de Roberta Lynn Bondar », sur www.asc-csa.gc.ca, (consulté le 9 février 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]