Robert de Goulaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goulaine.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Goulaine.
Robert de Goulaine
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Conseiller général de la Loire-Atlantique
-
Maire
Corcoué-sur-Logne
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Autres informations
Propriétaire de
Château de Goulaine, Château de la Grange (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Académie de Bretagne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Robert, Joseph, Michel, Marie, Marc-René de Goulaine, est un écrivain français, né le à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), mort à Vertou (Loire atlantique) le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Mathieu, marquis de Goulaine, propriétaire foncier, et de la marquise, née Charlotte de Voyer de Paulmy d'Argenson, il fait ses études au Lycée Henri-IV et à la Faculté des lettres de Paris, puis à l'École normale supérieure de Saint-Cloud. Il est licencié en anglais.

Ayant racheté à son oncle en 1957 le château familial de Goulaine, il consacre sa vie à la restauration de cette demeure, à l’écriture et à la production de son muscadet.

Amateur d'arts, ami de Julien Gracq, membre de l'Académie de Bretagne, il ouvre son château à des soirées littéraires ou musicales. En 1983, il y inaugure une papillonneraie avec de nombreux papillons tropicaux volant en liberté au milieu de plantes exotiques rares.

Il a été membre du jury du Prix Combourg.

Mandats[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Dernier Ange (roman), éditions Critérion, 1992.
  • Le Livre des vins rares ou disparus, éditions Bartillat, 1995.
  • Du côté de Zanzibar (roman), éditions Bartillat, 1996[2].
  • Angles de chasse, éditions Bartillat, 1997.
  • La Lune au fond de la mer (roman) éditions Plon, 2000.
  • Paris 60 (récit), éditions Bartillat, 2002.
  • Le Prince et le Jardinier (roman), éditions Albin-Michel, 2003.
  • Les Seigneurs de la mort (roman), éditions de La Table-Ronde, 2006.
  • Tant et si peu (roman), éditions du Rocher, 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert de Goulaine, écrivain, par Patrick Kéchichian, Le Monde, 19 février 2010 [1].
  2. Prix Hugues Rebell 1997

Pages connexes[modifier | modifier le code]