Robert Willoughby (6e baron Willoughby d'Eresby)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Robert Willoughby
Fonction
Membre de la Chambre des lords
Titre de noblesse
Comte de Vendôme
Biographie
Décès
Activité
Père
William Willoughby (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Lucy Lestrange (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Elizabeth Montagu (d)
Maud Stanhope (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Joan Willoughby (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit
Distinction
Coat of Arms of Robert Willoughby, 6th Baron Willoughby de Eresby.svg
Blason

Robert (III) Willoughby ou Robert de Willughby (1385 – )[1], 6e baron Willoughby d'Eresby, comte de Vendôme (1424-1430) puis comte de Beaumont-sur-Oise, est un commandant militaire anglais durant la guerre de Cent Ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de William Willoughby († 1409), 5e baron Willoughby, et de Lucy, fille de Roger le Strange, 5e baron Strange[1]. Il hérite de son père, en 1409, du titre familial de baron Willoughby, et d'immenses terres dans le Lincolnshire[1].

C'est probablement en 1412, en Guyenne, que Robert Willoughby sert pour la première fois dans l'armée anglaise[1]. Il participe dans les années qui suivent à de nombreuses campagnes militaires en France. Il est notamment présent au siège de Caen (1417), et à la fin de cette année, il est fait chevalier de la Jarretière[1]. En 1419, il est fait lieutenant de Thomas Beaufort, duc d'Exeter, après la capture de ce dernier[1]. En 1420, il accompagne le roi en Angleterre pour le couronnement de la reine Catherine de Valois[1].

Il se distingue à la bataille de Cravant en , puis retourne en Angleterre lever de nouveaux contingents d'hommes[1]. Il capture Jean, duc d'Alençon, conjointement avec John Fastolf, à la bataille de Verneuil (1424)[1]. Déjà récompensé par Henri V avec la seigneurie de Beaumesnil, il reçoit le comté de Vendôme du roi Henri VI[1], par lettres patentes du , confirmées le .

Il est probable que Robert Willoughby quitte Vendôme en 1430, les Français devenant plus offensifs après la libération d'Orléans. En compensation de la perte de ce comté, le roi lui donne celui de Beaumont-sur-Oise[1]. Alors que les Anglais perdent pieds en Normandie, il commande comme lieutenant en Basse-Normandie[1]. En , il mène une force de 2 000 hommes pour aider John Talbot, 7e baron Talbot, à s'emparer de Saint-Denis[1]. Il est ensuite chargé du commandement de Paris, dont il est chassé en [1].

Après une dernière campagne en France en 1437, il retourne définitivement en Angleterre l'année suivante[1]. Il part ensuite en pèlerinage en Terre sainte, et ne semble revenir dans le royaume qu'en 1443[1].

Il meurt sans descendance mâle le [1]. C'est son gendre, Richard Welles, qui lui succède dans ses terres et titres[1].

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Robert Willoughby épouse, en premières noces, Elizabeth († 1438), fille de John Montagu, 3e comte de Salisbury[1]. En secondes noces, il épouse Maud Stanhope († 1497), jeune héritière du ministre Ralph de Cromwell, avec laquelle il n'aura pas d'enfants[1]. De son premier mariage, il a une fille[1] :

  • Joan († 1462), épouse, avant 1446, Richard Welles († 1470), 7e baron Willoughby d'Eresby, et 7e baron Welles (1467). Exécuté avec son fils pour trahison en 1470[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v G. L. Harriss, « Willoughby, Robert (III), sixth Baron Willoughby (1385–1452) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, édition en ligne, janvier 2008.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Pasquier, Le Château de Vendôme, [détail des éditions]
  • G. L. Harriss, « Willoughby, Robert (III), sixth Baron Willoughby (1385–1452) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, édition en ligne, .