Robert Willar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Willar
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
NarbonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour

Robert Willar est un animateur de radio, né le 15 novembre 1923 à Metz et mort le 20 décembre 2008 à Narbonne[1], à l'âge de 85 ans qui fut, de 1951 à 1956, la voix des "Actualités françaises" diffusées dans les cinémas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Voix historique d’Europe 1, Robert Willar entra au service de la station en 1956 et quitta cette antenne au bout de trente ans, en 1986.

Meneur de jeu comme Anne Perez, une autre figure de station dans les années 1960, Robert Willar anima « Midi à 14 heures » ou « Rendez-vous aux Champs-Élysées » avec Vonny, en 1964, une émission qui révéla Micberth et les auteurs de la Jeune force poétique française[2].

Sa carrière fut marquée par sa collaboration avec deux comiques : Les kangourous n’ont pas d’arêtes avec Francis Blanche lui laissa le surnom de « Chichinou » (1967) et On n’est pas là pour se faire engueuler avec Coluche lui valut celui de « Robert Vicelard »[3], où débutait Gérard Lanvin.

On le retrouva aux côtés de Jacques Rouland pour « Le sweepstake » (11 h-12 h) durant deux saisons, de 1980 à 1982.

De 1982 jusqu’à son départ d’Europe1, Robert Willar anima les matinales du week-end[4], ainsi que « Allez les verts » avec les académiciens Jean d'Ormesson et Jean Dutourd[5], ou « Le syndrome de ma sœur quand la caravane passe » avec Michel Lagueyrie[6].

Le dimanche 21 décembre 2008 à 19 h 30, à l’initiative d’Alexandre Bompard, Europe 1 lui a consacré une émission spéciale animée par Jacky Gallois et Laurent Cabrol (cette émission est ré-écoutable sur le site d’Europe 1).

Après son départ d’Europe 1, Robert Willar tint différents restaurants à Paris, dont un situé dans la rue François 1er, avant de s’installer dans le sud de la France.

Parallèlement, Robert Willar avait une petite carrière de comédien à son actif : il avait ainsi été vu dans Jeux d’enfants (2003) de Yann Samuell, dans le rôle de Julien, âgé, autrement interprété par Guillaume Canet. Il était, dans cette scène, aux côtés de son épouse, l’actrice Nathalie Nattier, dans le rôle de Sophie, âgée, par ailleurs interprétée par Marion Cotillard.

De son union avec Nathalie Nattier, est née une fille, la comédienne, chanteuse et musicienne Barbara Willar[7].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bibliographie sommaire[modifier | modifier le code]

  • Luc Bernard, Europe 1 : la grande histoire dans une grande radio, Centurion, 1990
  • Robert Prot, Dictionnaire de la radio, Presses universitaires de Grenoble, 1997

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Décès de l’ancien animateur de radio Robert Willar »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Lemonde.fr, 20 décembre 2008.
  2. Jean-Paul Gourevitch, La Poésie en France, Éditions ouvrières, 1966.
  3. Émission radiophonique d'Europe 1, diffusée de 15 h 30 à 17 h, d’avril 1978 à octobre 1979.
  4. Émission radiophonique d'Europe 1, diffusée de 5 h-9 h.
  5. Émission radiophonique d'Europe 1, diffusée le dimanche de 11 h 30 à 13 h.
  6. Émission radiophonique d'Europe 1, diffusée le dimanche de 11 h 30 à 13 h
  7. Barbara Willar, vue au théâtre dans Folle Amanda avec Line Renaud en 1982 et au cinéma dans Le Joli cœur de et avec Francis Perrin en 1983.