Robert Siegler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robert Siegler
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
à ChicagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université d'État de New York à Stony Brook et université de l'IllinoisVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Psychologue et professeur d'université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université Carnegie-MellonVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Prix APA pour une contribution scientifique remarquable à la psychologie (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Robert S. Siegler, né à Chicago le , est psychologue et professeur de psychologie du développement à l'université Carnegie-Mellon, lauréat du prix de l'Association américaine de psychologie en 2005. Ses recherches s'inscrivent dans le champ du développement cognitif chez l'enfant, notamment en ce qui concerne la pensée mathématique et le raisonnement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents ont fui l'Allemagne nazie dans les années 1930. Il s'intéresse à l'histoire, fait une licence d'économie à l'université de l'Illinois puis s'inscrit à la Stony Brook University, en psychologie clinique, puis s'oriente vers la psychologie du développement[1]. En 1974, il obtient un poste de professeur assistant à l'université Carnegie-Mellon de (Pittsburgh), où il réalise la totalité de sa carrière, devenant titulaire de la chaire Teresa Heinz.

Il a également été éditeur associé de la revue scientifique, Developmental Psychology.

Activités de recherches[modifier | modifier le code]

Ses travaux de recherche privilégient trois domaines, les choix stratégiques, les apprentissage à long terme et les applications des théories de psychologie cognitive dans le champ de l'éducation. Il a notamment proposé en 1996 un modèle de développement cognitif connu comme Overlapping waves[2].

Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur le développement cognitif[3], How Children Discover New Strategies, How Children Develop, Children’s Thinking, et son ouvrage Emerging Minds a été distingué par l'association des éditeurs américains en 1996, comme étant l'un des meilleurs livres de psychologie. Il a été membre du National Mathematics Advisory Panel[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Emerging minds. The process of change in children's thinking, Oxford, Oxford University Press, 1996 (ISBN 978-0195126631)
  • Enfant et raisonnement. Le développement cognitif de l'enfant, De Boeck Université, 2001 ((en) Children's Thinking, avec Martha Wagner Alibali, Prentice Hall, 528 p. (ISBN 978-0131113848))
  • How Children Discover New Strategies, avec Eric A. Jenkins, Psychology Press, 1989 (ISBN 978-0805804720)

Références[modifier | modifier le code]

  1. R.S. Siegler, « Autobiographical Sketch », American Psychologist, 60, 769-778 [1] ([PDF])
  2. Robert Siegler & Zhe Chen, « Overlapping Waves Theory », Monographs of the Society for Research in Child Development, Volume 65, Issue 2, April 2000 DOI:10.1111/1540-5834.00075.
  3. Sélection de publications classées par année [2]
  4. National Mathematics Advisory Panel: Strengthening Math Education Through Research « Copie archivée » (version du 8 mai 2009 sur l'Internet Archive)
  5. Page de l'université de liège [3]
  6. Faculté de psychologie, logopédie et sciences de l'éducation (FPLSE) [4]
  7. American Psychologist, Vol 60(8), Nov 2005, 767-769.
  8. APA Award for Distinguished Scientific Contributions, 2005 [5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]