Robert Shwartzman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Robert Shwartzman
Description de cette image, également commentée ci-après
Robert Shwartzman en 2018
Biographie
Date de naissance (21 ans)
Lieu de naissance Saint-Pétersbourg (Russie)
Nationalité Drapeau : Russie Russe
Carrière
Années d'activité Depuis 2014
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Formule 3 Europe
2018Drapeau : Italie Prema Racing30 (2)
Formule 3 FIA
2019Drapeau : Italie Prema Racing16 (3)
Formule 2
2020-Drapeau : Italie Prema Racing24 (4)
Formule 3 (Europe+FIA)
Nombre de courses 46
Pole positions 5
Meilleurs tours en course 3
Podiums 21
Victoires 5
Meilleur classement Champion en 2019

Formule 2
Nombre de courses 24
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 1
Podiums 6
Victoires 4
Meilleur classement 4e en 2020

Données clés

Données clés

Robert Mikhailovich Shwartzman (en russe : Роберт Михайлович Шварцман), né le à Saint-Pétersbourg, est un pilote automobile russe, membre de la Ferrari Driver Academy. En 2019, il participe au championnat de Formule 3 FIA avec l'écurie italienne Prema Racing et remporte le championnat à domicile, lors de la course de Sotchi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Shwartzman est le fils de Mikhail Shwartzman, copropriétaire de Tsvetopttorg, une des plus grandes chaînes de fleuristes de Saint-Pétersbourg[1]. Cependant, c'est Boris Rotenberg qui assure le principal soutien financier depuis les débuts professionnels de Robert, via le programme SMP Racing[1].

Karting[modifier | modifier le code]

Shwartzman s'essaye au karting pour la première fois en 2004. Sa carrière professionnelle commence en 2007, et son premier grand succès survient en 2008, lorsqu'il devient le vainqueur de la Finale Internationale Easy Kart dans la catégorie 60 cm3. Le , il remporte une deuxième fois cette finale, et il gagne le Trofeo delle Industrie une semaine plus tard, en 60 cm3 également.

Au cours des quatre années suivantes, il continue à remporter des trophées dans diverses épreuves à travers l'Europe, notamment en 2013 : dans la catégorie KF Junior, il gagne la WSK Final Cup, et il décroche la troisième place au Championnat du monde CIK-FIA.

2014-2015 : Formule 4[modifier | modifier le code]

En 2014, Shwartzman passe à la monoplace, et choisit la Formule 4 italienne. Cependant, en raison d'un âge insuffisant , il ne peut pas courir immédiatement en championnat et doit donc d'abord se contenter de rouler lors de séances d'essais[2]. Une fois l'âge légal atteint (15 ans), il a pu participer avec Cram Motorsport aux six dernières courses de la saison de Formule 4 italienne, durant lesquelles il marque 26 points, et termine seizième au classement général[2].

L'année suivante, Shwartzman participe à plein temps à ce championnat avec Mücke Motorsport, remportant deux victoires et terminant troisième du classement, derrière le duo Prema Powerteam composé de Ralf Aron et Guanyu Zhou. Au cours de la même saison, il participe également au championnat allemand de Formule 4, toujours avec Mücke, terminant quatrième du classement avec huit podiums.

2016-2017 : Formule Renault[modifier | modifier le code]

En 2016, Shwartzman rejoint la Formule Renault 2.0 avec l'écurie championne en titre Josef Kaufmann Racing, après des essais avec l'équipe au Motorland Aragon[3]. Dans la Northern European Cup, il remporte deux courses et se classe sixième au championnat, et dans l'Eurocup, il termine huitième avec un podium.

Pour 2017, Shwartzman se concentre sur l'Eurocup, et rejoint l'équipe française R-ace GP[4]. Au fil de cette saison, il gagne six courses, décroche au moins un podium dans toutes les manches excepté au Red Bull Ring et au Paul Ricard, et finit la saison à la troisième place du classement des pilotes derrière Sacha Fenestraz et Will Palmer.

Le , à la suite de cette bonne saison, mais aussi après un test convaincant en Formule 3 avec Prema Powerteam un mois plus tôt, Shwartzman fait son entrée dans la Ferrari Driver Academy, tout en gardant le soutien de SMP Racing[5].

2018 : Participation au championnat Toyota Racing Series et saison en Formule 3 européenne[modifier | modifier le code]

Robert Shwartzman en Formule 3 européenne en 2018.

Pendant l'hiver 2018, Shwartzman participe à la Toyota Racing Series avec M2 Competition. Malgré une seule victoire, il parvient à remporter le titre au terme d'une lutte serrée face à ses coéquipiers Richard Verschoor et Marcus Armstrong grâce à sa régularité, en étant le seul pilote à terminer toutes ses courses dans le top cinq[6].

Shwartzman court ensuite avec l'écurie italienne Prema dans le Championnat d'Europe de Formule 3 2018. Les deux premiers tiers de la saison sont discrets mais solides : sur les sept premières manches (21 courses), il obtient trois podiums et ne finit que trois courses hors des points. Après la septième manche à Misano, il est neuvième au championnat[7]. Le dernier tiers de la saison, à partir de la manche du Nürburgring, est nettement plus remarquable : sur ce circuit, il termine deuxième à chacune des trois courses. Ensuite, lors du week-end du Red Bull Ring, en plus de deux autres podiums, il s'offre son premier succès en Formule 3 européenne[8]. Enfin, sur le Hockenheimring, après un podium et une cinquième place, il conclut la saison avec une deuxième victoire[9]. Cette brillante fin de championnat permet à Shwartzman de remonter à la troisième place du classement général et d'obtenir le titre de meilleur rookie de la saison.

2019 : Saison avec Prema en Formule 3 FIA[modifier | modifier le code]

Robert Shwartzman en Formule 3 FIA en 2019 pour Prema Powerteam.

Pour 2019, Shwartzman et Prema Racing continuent leur route ensemble en rejoignant la Formule 3 FIA, un nouveau championnat né de la fusion entre la Formule 3 européenne et le GP3 Series[10]. Depuis cette année, le jeune pilote est coaché par Vitaly Petrov, premier pilote russe ayant couru en Formule 1, qui est présent pour le conseiller aussi bien en essais que lors des week-ends de course[11],[12]. Shwartzman se qualifie en pole pour la première course de Barcelone et termine d'abord la course en deuxième position avant d'être promu vainqueur de la course à la suite d'une pénalité infligée à Christian Lundgaard[13]. Le lendemain, il termine quatrième après être parti huitième[12]. Au Castellet, il finit deuxième de la première course, et lors de la seconde course, il remporte sa deuxième victoire après être parti septième[14].

En Autriche, le pilote russe, pour la course principale, termine cinquième tandis qu'en course sprint, il termine troisième. A Silverstone, il termine cinquième pour la course principale tandis qu'en course sprint, il termine deuxième avec le meilleur tour en course. En Hongrie, il termine, de nouveau, cinquième pour la course principale tandis qu'en course sprint, il abandonne. Sur le Circuit de Spa-Francorchamps, sur les deux courses, il termine sur le podium en terminant deuxième et troisième. En Italie, pour la course a domicile de son équipe, il remporte la course et le lendemain, termine huitième pour la course sprint. Enfin, pour la dernière manche de la saison et sa course a domicile en Russie, Shwartzman part en pole position mais termine deuxième pour la course principale tandis qu'en course sprint, il termine troisième. Robert Shwartzman est sacré champion de Formule 3 FIA avec 212 points.

2020-2021 : Saisons avec Prema en Formule 2[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2020, Robert Shwartzman continue avec l'écurie italienne Prema Racing en rejoignant la Formule 2 avec comme coéquipier Mick Schumacher[15]. Pour les quatre premières course de la saison au Red Bull Ring, il termine sur le podium a la troisième place, quatrième, signe sa première victoire et un abandon. En Hongrie, pour la course principale, le pilote russe signe sa deuxième victoire de la saison tandis qu'en course sprint, il termine quatrième. Sur le Circuit de Silverstone, il ne marque aucun point sur les deux courses du Grand Prix de Grande-Bretagne tandis que sur les deux autres courses, une semaine plus tard pour le Grand Prix du 70e anniversaire, il termine huitième et treizième.

En Espagne, pour la course principale, Shwartzman termine deuxième tandis qu'en course sprint, il termine treizième. Sur le Circuit de Spa-Francorchamps, pour la course principale, il termine cinquième tandis qu'en course sprint, il signe sa troisième victoire de la saison. En Italie, sur le Circuit de Monza, il termine neuvième pour la course principale tandis qu'en course sprint, il termine cinquième. Il traverse quelques courses compliqué comme en Toscane et a domicile en Russie en abandonnant et en terminant trois fois en dehors des points. La fin de saison avec Prema se termine mieux puisque lors des quatre dernières courses à Bahreïn, il termine huitième, signe sa quatrième victoire, termine quatrième et cinquième. Robert Shwartzman termine sa première saison en Formule 2 à la 4e place avec 177 points.

Le , Robert Shwartzman rempile pour la saison 2021 de Formule 2, toujours avec Prema Racing. Il aura comme coéquipier Oscar Piastri[16].

Résultats en compétition automobile[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Robert Shwartzman en sport automobile[17]
Saison Championnat Écurie - Véhicule Courses Pole positions Meilleurs tours Podiums Victoires Points marqués Classement
2014 Championnat d'Italie de F4 Cram Motorsport
Tatuus F4-T014 Abarth
6 0 0 0 0 26 16e
2015 Championnat d'Allemagne F4 Mücke Motorsport
Tatuus F4-T014 Abarth
20 0 4 8 0 167 4e
Championnat d'Italie de F4 21 4 3 8 2 212 3e
2016 Eurocup Formula Renault 2.0 Josef Kaufmann Racing
Tatuus FR 2.0 Renault F4R
15 0 0 1 0 75 8e
Formula Renault 2.0 NEC 15 1 2 3 2 206 6e
2017 Eurocup Formula Renault 2.0 R-ace GP
Tatuus FR 2.0 Renault F4R
23 7 7 12 6 285 3e
2018 Toyota Racing Series M2 Competition
Tatuus FT-50 Toyota 2ZZ-GE
15 3 3 9 1 916 Champion
Championnat d'Europe de Formule 3 Prema Powerteam
Dallara F317 Mercedes
30 3 1 11
(20 en rookie)
2
(10 en rookie)
294
(491,5 en rookie)
3e
(1er en rookie)
2019 Championnat de Formule 3 Prema Powerteam
Dallara F3 2019 Mecachrome
16 2 2 10 3 212 Champion
2020 Formule 2 Prema Racing
Dallara F2 2018 Mecachrome
24 0 1 6 4 177 4e
2021 Formule 2 Prema Racing
Dallara F2 2018 Mecachrome
3 0 1 0 0 16 8e

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ru) Artem Kuzmin, « Михаил Шварцман: «Слава богу, есть Борис Ротенберг» », sur fontanka.ru,‎
  2. a et b (ru) Elmir Valeev, « Сезон 2014: Российские гонщики на международной арене », sur f1news.ru,‎
  3. (en) Peter Allen, « Shwartzman with Kaufmann in first Formula Renault test », sur formulascout.com,
  4. (en) Peter Allen, « Shwartzman to continue in Formula Renault with R-ace GP », sur formulascout.com,
  5. (en) Elliot Wood, « Robert Shwartzman added to Ferrari Driver Academy », sur formulascout.com,
  6. Pierre Van Vliet, « Shwartzman roi de Nouvelle-Zélande », sur f1i.com,
  7. (en) Peter Allen, « Juri Vips wins Misano race two after grid shake-up to gain in European F3 title fight », sur formulascout.com,
  8. Pierre Tassel, « Robert Shwartzman surprend Mick Schumacher en C3 en Autriche », sur autohebdo.fr,
  9. Nina Rochette, « Shwartzman termine la saison 2018 par une victoire », sur autohebdo.fr,
  10. Medhi Casaurang-Vergez, « Swartzman passe en FIA F3 avec Prema », sur autohebdo.fr,
  11. (en) « Robert Shwartzman sets the best time in F3 pre-season testing », sur smpracing.ru,
  12. a et b (en) « Robert Shwartzman is the new points leader in the Drivers’ Championship of Formula 3 », sur smpracing.ru,
  13. Benjamin Vinel, « Lundgaard pénalisé, Shwartzman vainqueur », sur motorsport.com,
  14. Dorothée Julien, « Shwartzman remporte la course 2 de FIA F3 au Circuit Paul Ricard », sur franceracing.fr,
  15. Medhi Casaurang-Vergez, « Shwartzman rejoint Mick Schumacher chez Prema en 2020 », autohebdo.fr,‎ (lire en ligne)
  16. Jérémy Satis, « Shwartzman rempile avec Prema », autohebdo.fr,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « Fiche de Robert Shwartzman », sur driverdb.com (consulté le 27 juin 2019)