Robert Parienté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robert Parienté
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Robert Parienté, né le et mort le , est un journaliste français, grand nom du journalisme sportif et auteur d'une vingtaine d'ouvrages.

Biographie[modifier | modifier le code]

Licencié en droit, Robert Parienté est entré au quotidien sportif L'Équipe en 1954. Il en est devenu rédacteur en chef en 1976, directeur de la rédaction de 1980 à 1986 et directeur général adjoint de 1986 à 1993. Il a notamment signé une enquête sur l'athlète noir américain Jesse Owens qui obtint quatre médailles d'or aux Jeux olympiques de Berlin de 1936. Il « entretenait une profonde amitié avec le coureur de demi-fond français Michel Jazy »[1]. « À la fin de sa vie, cependant, il jetait un regard sévère sur cette discipline [l'athlétisme] pervertie par l'argent et le dopage », rapporte Le Figaro[2].

Le 13 décembre 1962, il épouse Henriette Parienté (auteur du livre la Fabuleuse Histoire de La Cuisine Française, éditions Odil 1981).

En 1992, il a commenté à la télévision, pour Canal+, l'athlétisme lors des Jeux Olympiques de Barcelone.

Ses livres ne portaient pas que sur le sport. Il a écrit une biographie sur l'écrivain et poète André Suarès : André Suarès l'insurgé, et un roman sur l'affaire Dreyfus: L'Honneur des justes, ainsi que La Symphonie des Chefs, une enquête auprès de 70 grands chefs d'orchestre.

Robert Parienté est mort à 75 ans, des suites d'un cancer. Il est inhumé au cimetière du Montparnasse à Paris.

Il était chevalier dans l'ordre national du Mérite et chevalier de la Légion d'honneur. Il était également membre de l'Académie des sports. Il reçut le Prix Henri Desgrange en 1975.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire de l'athlétisme (L'Equipe Ahlétisme Magazine)
  • La Fabuleuse Histoire des Jeux olympiques (en collaboration avec Guy Lagorce), Paris, ODIL,
  • La Fabuleuse Histoire de l'athlétisme, Paris, ODIL, 1977.
  • André Suarès l'insurgé (1990, prix de biographie de l'Académie de Marseille 1990, prix Louis Barthou de l'Académie française 1991)
  • L'Honneur des justes, éditions Julliard, Paris, 1994 (ISBN 2260011217)
  • La Légende de l'athlétisme, Liber, Genève, 1997 (ISBN 2881431070)
  • La Symphonie des chefs : Entretiens avec les grands maestros, Éditions La Martinière, Paris, 2004 (ISBN 2846751102)

Autres œuvres (source : Who's who in France)

Jazy, quinze cents à la une (La Table Ronde, 1963), Dictionnaire des sports (Seghers, 1963 en collaboration avec Edouard Seidler), Héros olympiques (La Table Ronde, 1964 en collaboration avec Gérald Edelstein), Noblesse du sport (Bibliothèque des Arts, 1976, prix de l'Académie des sports en collaboration avec Guy Lagorce, illustré par André Dunoyer de Segonzac), Carnet de Venise (Bibliothèque des Arts, 1979, illustré par André Hambourg), Paris en toutes lettres (éditions de la ville de Paris, 1986, illustré par André Dunoyer de Segonzac et André Hambourg), André Hambourg (monographie, 1991), l'Équipe : 1946-95, 50 ans de sport (1995), Voies d'athlètes (1997), Bonjour Suarès (1998) ; Et un téléfilm : André Suarès (1998).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Équipe en ligne, 28 mai 2006.
  2. Disparition de Robert Parienté, Le Figaro du 29 mai 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]