Robert Moon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moon.
Robert Moon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Robert James Moon est un physicien, un chimiste et un ingénieur américain né le et décédé en 1989.

Issu du milieu rural, il arrive à l'université de Chicago au début des années 1930 et étudie auprès de Harkins (en).

Pendant la Grande Dépression il réalise le deuxième cyclotron au monde avec 1,30 mètre de diamètre et un poids de 50 tonnes. L'une des améliorations notable apportée par le deuxième cyclotron est l'utilisation de l'élément carbone comme modérateur. En effet les neutrons sont arrêtés par presque tout sauf le carbone. Cette découverte donnera une direction au chercheur travaillant sur le nucléaire - obtenir un carbone ayant une pureté maximale - et sera utilisée lors du projet Manhattan. En utilisant le cyclotron il présenta sa thèse de physique chimie à la fin des années trente sur la diffraction des électrons.

Il fait partie des quelque 70 scientifiques (dont Albert Einstein) ayant signé l'appel de Szilard envoyé au président américain Roosevelt et qui donnera naissance au projet Manhattan.

À la fin de sa vie il remettra en question le modèle de Bohr-Rutherford pour expliquer la structure des atomes et créera un autre modèle en s'inspirant du travail fait par Kepler pour expliquer le mouvement des planètes autour du Soleil. Ce modèle fut publié dans la revue américaine Fusion puis repris dans la revue française du même nom.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]