Robert Mercier (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Robert Mercier
Image illustrative de l’article Robert Mercier (football)
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Paris (France)
Décès (à 48 ans)
Poste Attaquant
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1929-1934 Club français040 (34)[1]
1934-1937 RC Paris082 (50)
1937-1938 RC Arras028 (18)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1931-1935 France007 0(3)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1942-1944 AAJ Blois
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Robert Mercier, né le à Paris (10ème arrondissement) et mort le à Blois, est un footballeur français évoluant principalement au poste d'avant-centre et parfois comme ailier droit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Mercier tient son nom de celui de jeune fille de sa mère. Son père, Gaston Alfred Furois, le reconnaît le 4 , légitimé par le mariage de ses parents[2]. Il en tire le surnom « Furois ». Il est aussi parfois surnommé « Robico »[réf. nécessaire].

Meilleur buteur de la première édition professionnelle du championnat de France en 1932-1933, avec le Club français il est sélectionné à sept reprises en équipe de France entre 1931 et 1935. Il marque trois buts lors de ses deux premières sélections.

En club, il remporte la Coupe de France 1931 avec le Club français et participe au doublé Coupe-Championnat avec le Racing en 1935-1936.

En 1936, lors d'un match Paris - Montevideo (Uruguay) très tumultueux, il reçoit un coup très violent au genou. Le diagnostic est sévère : une fracture du genou[réf. nécessaire]. Ce dramatique évènement entraine la fin prématurée de sa carrière de footballeur après une dernière pige d'un an au RC Arras, en 2e division.

Il est brièvement entraineur, du FC Dieppe en D2 en 1938-1939[3], puis de lAAJ Blois, entre 1942 et 1944.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Championnat professionnel uniquement
  2. « Archives de Paris », sur archives.paris.fr (consulté le )
  3. « France - Trainers of First and Second Division Clubs », sur www.rsssf.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]