Robert Luzarche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Robert Luzarche
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Georges Robert Luzarche
Nationalité
Activités
Père
Parentèle

Robert Luzarche, né à Tours le [1] et mort à Mont-Dore (Puy-de-Dôme) le [2], est un poète et historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du bibliophile et maire de Tours Victor Luzarche, il est républicain. Il fonde l'éphémère revue La Gazette rimée en 1867, publiée par Alphonse Lemerre pour favoriser les ventes du Parnasse contemporain et des autres recueils individuels. Elle n'eut que cinq numéros. Robert Luzarche publia lui-même quelques poèmes dans les deux premières livraisons du Parnasse contemporain (1866-1871), mais mourut avant la publication du second. Il fit également œuvre d'historien et publia le Traité du célibat des prêtres d'Urbain Grandier, et s'intéressa à Richelieu (Le Nouveau Spectre Rouge). L'authenticité du Traité du Célibat est contestée, dans une édition parue le , apportant les preuves de la fabrication d'un faux littéraire par Robert Luzarche. Son édition de 1866 comporte plusieurs invraisemblances.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Prélats et mandements (1862)
  • Une utopie électorale, réponse à M. Émile Augier (1864)
  • Le Peuple qui rit, aux électeurs de Rochefort (1869)
  • Le Nouveau Spectre Rouge (1870)
  • Les Excommuniés : œuvre posthume (1872)
  • Traité du Célibat : le faux de Luzarche, claude thebault astroemail 2015 (ISBN 9782901149095) http://astroemail.com/magazine/urbain-grandier.html/

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]