Robert Lawrence (martyr)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Robert Lawrence
Image illustrative de l’article Robert Lawrence (martyr)
Le Martyre des prieurs chartreux de Londres, Nottingham et Axholme, Vincenzo Carducci, 1632.
Saint, martyr d'Angleterre et du pays de Galles
Naissance c. 1485
Décès  
Tyburn
Ordre religieux Ordre des Chartreux
Béatification
par Léon XIII
Canonisation
par Paul VI
Vénéré par Église catholique
Fête 4 mai
25 octobre (Martyrs d'Angleterre et du pays de Galles)

Robert Lawrence, né vers 1485 et mort le , est un moine et martyr catholique anglais, exécuté pour avoir refusé de reconnaître le roi Henri VIII comme chef suprême de l'Église d'Angleterre. Membre des quarante martyrs d'Angleterre et du pays de Galles, il est béatifié en 1886 par le pape Léon XIII, puis canonisé en 1970 par le pape Paul VI.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie monacale[modifier | modifier le code]

Diplômé de Cambridge, il rejoint l'ordre des chartreux en 1531. Il succède à Jean Houghton comme prieur du prieuré de Beauvale, à Nottinghamshire, lorsque celui-ci est nommé prieur de la Chartreuse de Londres.

Martyre[modifier | modifier le code]

En , le Parlement promulgue que toute personne majeure doit prêter serment au roi comme chef absolu de l'Église. Lawrence se rend à la Chartreuse de Londres avec Augustin Webster du prieuré d'Axholme pour y consulter le père Houghton à propos de l'approche à adopter en ce qui concerne la politique religieuse d'Henri VIII. Refusant finalement l'acte de suprématie, il est arrêté et emprisonné avec Houghton et Webster à la Tour de Londres, sur ordre de Thomas Cromwell. Condamnés à mort, ils sont pendus, traînés jusqu'à la potence et écartelés le à Tyburn.

Vénération[modifier | modifier le code]

Béatifiés le par le pape Léon XIII, ils sont canonisés le par le pape Paul VI, en même temps que les trente-sept autres martyrs d'Angleterre et du pays de Galles. Ils sont célébrés individuellement le , mais aussi le en tant que martyrs d'Angleterre et du pays de Galles.

Références[modifier | modifier le code]