Robert Laufoaulu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Robert Laufoaulu
Illustration.
Fonctions
Sénateur français

(21 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection 27 septembre 1998
Réélection 21 septembre 2008
28 septembre 2014
Circonscription Wallis-et-Futuna
Groupe politique RPR-R. (1998-2002)
UMP-R. (2002-2015)
LR-R. (2015-2018)
LIRT (2018-2020)
Prédécesseur Basile Tui
Successeur Mikaele Kulimoetoke
Biographie
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Wallis (Wallis-et-Futuna)
Nationalité Français
Profession Enseignant

Robert Laufoaulu, né le à Wallis (Wallis-et-Futuna), est un homme politique français. Il est sénateur de Wallis-et-Futuna de 1998 à 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enseignant de profession et religieux de la congrégation des frères du Sacré-Cœur, il est élu sénateur français pour Wallis-et-Futuna le 27 septembre 1998[1]. N'étant pas parmi les six candidats du premier tour, qui siégeaient tous à l'assemblée territoriale, il est investi en vue du second tour par l'alliance des partis opposés au candidat Kamilo Gata, ancien député de Wallis-et-Futuna. Robert Laufoaulu remporte le second tour par 14 voix contre 7[1].

Il est réélu au premier tour des élections sénatoriales de 2008 et de 2014[2]. Au Sénat, il siège en tant que rattaché au groupe RPR, UMP puis LR, avant de rejoindre en 2018 le groupe Les Indépendants – République et territoires[3]. En 2016, il est sanctionné financièrement pour son absentéisme[4].

En vue de la primaire de la droite et du centre de 2016, il soutient Alain Juppé. Il appelle à voter à l’élection présidentielle de 2017 pour François Fillon, qui obtient 28,5 % des voix à Wallis-et-Futuna, contre 20 % au niveau national[5].

Candidat à un quatrième mandat aux élections sénatoriales de 2020, il est battu au second tour, obtenant 43 % des suffrages face à Mikaele Kulimoetoke[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Raymond Mayer, « Le classement des archives administratives de Wallis-et-Futuna (1951-2000) de Gildas Pressensé », Journal de la Société des Océanistes, no 129,‎ , p. 305–322 (ISSN 0300-953x, lire en ligne, consulté le 25 novembre 2019).
  2. « Élections sénatoriales de 2008 : résultats des Îles Wallis-et-Futuna », sur senat.fr.
  3. « Informations parlementaires : Effectifs des groupes du Sénat », sur Légifrance, .
  4. « Absentéisme des sénateurs : "Des décennies de mauvaises habitudes" », sur lejdd.fr, (consulté le 12 septembre 2020).
  5. « Résultats de l'élection présidentielle de 2017 à Wallis-et-Futuna », sur lexpress.fr (consulté le 12 septembre 2020).
  6. « Sénatoriales 2020 : îles Wallis et Futuna », sur senatoriales2020.senat.fr (consulté le 27 septembre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à la vie publiqueVoir et modifier les données sur Wikidata :