Robert Johnson (compositeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robert Johnson et Johnson.
Robert Johnson
Naissance
Décès
Activité principale Compositeur, luthiste
Lieux d'activité Londres, Drapeau de l'Angleterre Royaume d'Angleterre
Ascendants John Johnson

Robert Johnson (v. 1583 – 1633)[1],[2],[3] est un compositeur et luthiste anglais actif de la fin du règne d'Élisabeth Ire d'Angleterre au début du règne de Charles Ier.

Il est le fils de John Johnson, luthiste de la reine Élisabeth Ire[2].

On l'appelle parfois Robert Johnson II pour le distinguer du compositeur écossais Robert Johnson[4] (1500? – 1560?).

Biographie[modifier | modifier le code]

À la mort de son père John Johnson en 1594, Robert Johnson est pris en charge par Sir George Carey, connu comme Lord Hunsdon, qui veilla à son éducation, entre autres musicale. En 1597, Carey devient Lord chambellan[5].

En 1604, il récupère le poste de luthiste de la cour qui avait été occupé par son père[6], 10 ans après la mort de celui-ci et la candidature malheureuse de John Dowland : il devient ainsi le luthiste du roi Jacques Ier d'Angleterre[2] ainsi que de son fils Henry (1594 - 1612), Prince de Galles, mort à l'âge de 18 ans[5].

De 1628 à sa mort en 1633, Johnson travaille à la cour du roi Charles Ier avec le titre de Composer for the Lute and Voices[2].

Il mourut avant le 26 novembre 1633[7].

Répertoire[modifier | modifier le code]

Il n'y a environ que vingt pièces de luth de Robert Johnson qui ont survécu mais elles représentent les meilleures compositions de son temps[2].

Sa composition la plus populaire, The Prince's Almain écrite pour le prince Henry, a été conservée dans pas moins de seize versions[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Ressources utiles[modifier | modifier le code]

  • Animation musicale sur la Première Danse des Sorcières de Robert Johnson (clavecin, violon, flûte à bec, et luth)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice sur la Bibliothèque nationale de France du Robert Johnson anglais
  2. a, b, c, d et e (en) Hannu Annala, Heiki Mätlik, Handbook of Guitar and Lute Composers, Mel Bay Publications, 2010, p. 28.
  3. Gérard Garsi, La chronologie de l'histoire de la musique, Éditions Jean-Paul Gisserot, 1997, pages 19 et 28
  4. Notice sur la Bibliothèque nationale de France du Robert Johnson écossais
  5. a, b et c Nigel North, Notice du CD The Prince's Almain de Nigel North
  6. (en) Matthew Spring, The Lute in Britain: A History of the Instrument and Its Music, Oxford University Press, 2001, p. 208.
  7. (en) Don Michael Randel, The Harvard Concise Dictionary of Music and Musicians, Harvard University Press, 1999, p. 336.

Liens externes[modifier | modifier le code]